Ajaccio a 530 ans, découvrez l’histoire et l’évolution de la ville.

Ajaccio a 530 ans, découvrez l’histoire et l’évolution de la ville.

22 avril 2022 0 Par MMS
Partagez cet article :

Du 28 avril au 31 mai 2022, découvrez la programmation de l’anniversaire de la fondation d’Ajaccio. Un pan de son histoire va vous être racontée à partir de ses premiers jours. L’évolution d’Ajaccio au fil des siècles, des ans, des événements, mais aussi à travers les actions de femmes et d’hommes qui ont fait rayonner leur ville natale.

De conférences en visites guidées, de reconstitution en expositions, plongez dans ce qui fait l’âme ajaccienne. Ce sera là, une occasion de faire connaître et de découvrir les collections de peintures ajacciennes au cours de l’exposition temporaire « Images d’Ajaccio » et de particpiper aux cycles de conférences et aux visites guidées du Palais Fesch-musée des Beaux-Arts.

Au Palais Fesch, dans le cadre des 530 ans d’Ajaccio

Conférence – 1492 : année de naissance, année cruciale ? avec Florian Blazin
Vendredi 29 avril à 18h30

D’après les sources, la ville « génoise » naît le 30 Avril 1492 aux environs de 19h. Cette affirmation d’une précision extrême n’en finit pas d’étonner les historiens, les chercheurs comme ceux qui sont moins connaisseurs mais qui, avec un bon sens logique, peuvent se questionner légitimement sur quelle place et dimension donner à de telles certitudes. Aussi surprenant soit-il, ce contexte apparait à la fois comme un support stable qui favorise les études dont il est la base mais aussi comme le terreau fécond de visions conditionnantes qui peuvent aller à contre-courant des espoirs mis dans les mêmes études.
Comment relativiser la dynamique historisante qui accompagne cette année 1492 ; année appelée « Ano crucial » dans l’historiographie espagnole et qui apparait comme un tournant (à raison ?) à tel point qu’elle est considérée comme la clôture du millénaire médiéval et l’entrée dans les temps étonnement qualifiés de « modernes » …
Grande galerie, entrée libre

Conférence – Une brève histoire d’Ajaccio, des origines à demain avec Philippe Perfettini
Vendredi 29 avril à 19h

L’Histoire retient qu’Ajaccio a été fondée par la République de Gênes en 1492. Pourtant, les traces les plus anciennes de l’occupation humaine sur le territoire remontent au Néolithique moyen (IVe millénaire av. J.C.) et, à partir du IIe siècle de notre ère, la ville romaine se développe au niveau de la vallée de Saint-Jean. C’est en 1272 que les Génois prennent possession de la baie d’Ajaccio avant de s’installer sur l’emplacement de la citadelle actuelle. À l’origine, le site est donc une place forte, mais un urbanisme civil s’y développe à l’intérieur des remparts suivant un plan articulé autour de trois rues parallèles jointes par un réseau perpendiculaire de rues secondaires.
En 1799, lorsque Napoléon Bonaparte accède au pouvoir, sa ville natale n’est qu’un petit bourg de cinq mille habitants qui étouffe dans ses remparts, Les problèmes sanitaires sont nombreux et l’eau est de mauvaise qualité. Afin d’y pallier, un plan d’embellissement de la ville est réalisé et la nouvelle Ajaccio se développera suivant deux axes perpendiculaires : le cours Sainte-Lucie (actuel cours Napoléon) et l’avenue du Premier Consul, une nouvelle place et un port. Durant le règne de Napoléon III, la croissance d’Ajaccio se poursuit en répondant à deux objectifs. Le premier consiste en l’aménagement de nouveaux quartiers et le second en la propagation de la foi napoléonienne par une intégration de l’iconographie impériale dans le tissu urbain.
Dès les années 1930, un nouvel habitat populaire se développe et l’explosion démographique entre 1946 et 1975, due en partie à l’exode rural, entraine ainsi une demande forte de la part d’une population à faibles revenus concernant des logements à loyer modéré. Des barres d’immeubles et trois tours d’une vingtaine d’étages sont donc élevées afin de répondre rapidement à cette croissance. Une nouvelle explosion démographique a lieu depuis les années 2000 entrainant avec elle une nouvelle mutation urbaine à l’est de la ville et en périphérie. Alors, quelle sera l’Ajaccio de demain ?
Grande galerie, entrée libre

Conférence – Joseph Grandval, bienfaiteur d’Ajaccio, par François Quilichini
Jeudi 19 mai à 18h30

Joseph Grandval est né à Ajaccio en 1798. Il s’installe très jeune à Marseille ou il se lance dans la production sucrière. Grandval possède rapidement plusieurs raffineries, fait fortune et devient sous le Second Empire l’un des plus grands capitaines d’industrie français. Il n’oublie pas sa ville natale qu’il couvre de ses largesses, ciblant particulièrement les plus démunis. Les ajacciens lui en seront reconnaissants et malgré son souhait d’anonymat donneront, de son vivant, son nom à l’une des artères principales de la ville. 
Grande galerie, entrée libre

Visites guidées

La citadelle avec Philippe Perfettini
Les samedi 30 avril et dimanche 1er mai à 10h.
Rendez-vous à l’entrée de la citadelle

La vieille ville : de 1560 à 1930 deux ensembles complémentaires au service de l’Histoire d’Ajaccio avec Florian Blazin
Les samedi 30 avril et dimanche 1er mai à 14h.
Rendez-vous Place des Palmiers, au pied de la statue de Napoléon

 Le programme : La ville d’Ajaccio raconte ses 530 ans

Retrouvez le programme en téléchargement et en lecture sur Calaméo.

programme_530_ans_calameo.pdfProgramme 530 ans-calameo.pdf  (12.04 Mo)

Partagez cet article :