Maritime : la CGT appelle les salariés de La Méridionale et de Corsica Linea à la grève les 13 et 14 décembre prochains

Maritime : la CGT appelle les salariés de La Méridionale et de Corsica Linea à la grève les 13 et 14 décembre prochains

3 décembre 2021 0 Par MMS
Partagez cet article :

Un appel à la grève a été lancé par la Fédération nationale CGT les 13 et 14 décembre, pour les salariés des compagnies de la Méridionale et de Corsica Linea. Le travail cessera à compter du lundi 13 décembre 2021, 6H00, pour une durée de 48 heures, jusqu’au Mercredi 15 décembre 2021, 6H00, dans tous les ports de la continuité territoriale ainsi que Toulon, Nice et Marseille, mais aussi pour toutes autre destinations.

Dans un courrier adressé à Pascal Trojani, président de Corsica Linea, Frédéric Alpozzo, secrétaire général du syndicat CGT des marins de Marseille, avance de nombreuses revendications, dont :

Motifs nationaux
– Abandon du Net Wage dans tous les secteurs de navigation exclus du R.L.F et application du décret du 21 avril 2006 sur les lignes régulières à passagers avec les pays du Maghreb (Algérie, Tunisie et Maroc) rendiant obligatoire le pavillon français 1 registre, comme au cabotage national et sur les lignes en D.S.P.
– inscription immédiate de tous les navires sous pavillon français 1er registre, et marins de la flotte de Corsica Linea et La Méridionale, dans le cadre du décret de la flotte à caractère stratégique, du 9 mai 2017
– Prise en compte immediate par les Pôle Emploi de toutes les heures et jours payés et/ou compensés, ainsi que des congés-repos acquis par les marins en CDD à la fin de leur contrat d’engagement maritime en application du décret du 31 mars 2005 sur la durée du temps de travail des Gens de la.mer
– Abandon du Test Marché tronqué par les réponses en entente des armateurs, et la corruption.
– Mise en oeuvre d’une nouvelle DSP Fret et Passagers de 12 ans renouvelables, avec 8 navires de grandes capacités, pour répondre aux besoins exprimés par la Corse en matière de Service Public et de retombées économiques et sociales, dans un cadre durable, écologique et tarifaire garantie, dans l’intérêt général et des usagers particuliers comme professionnels, toute l’année, quelle que soit la saison.
– Mise en place des tarifs planchers fret et passagers sur les lignes en OSP, avec des lignes conventionnées en exclusivité, OSP comme DSP, afin de supprimer toute pratique & Low Cost » de dumping qui déséquilibre le dispositif et les compagnies de Service Public, au profit de Corsica ferries, en situation bientôt de monopole sur le transport à passagers, et déjà en situation d’abus de position dominante grâce aux aides illégales et à la politique de soutien financier public qui lui a été accordée jusqu’ici par l’état français, italien, et la Collectivité de Corse, avec Bruxelles.
– Mise en oeuvre d’un grand plan décennal de renouvellement de la flotte stratégique sous pavillon français 1er registre au GNI, Corse-Maghreb-Mediterranée, propriété de la Société d’Economie Mixte d’Investissement, créée par la Collectivité de Corse, avec la Caisse des dépôts, et les prises de participations de la Région PACA, et des compagnies délégataires du Service Public, Corsica Linea et Méridionale, agissant ainsi en investisseurs avisés pour leurs territoires et leur environnement, abondant et mutualisant les moyens et savoirs nécessaires à la commande des navires, dans un cadre budgétaire adapté en dehors du système bancaire usurier classique (Plan de relance budgétaire: Green.
– Récupération immédiate des aides d’état illégales versées à Corsica Ferries sous pavillon international sur les lignes Corse-continent lors des précédentes conventions passées avec l’OTC, dans le cadre des Obligations de Service Public (200 Millions d’euros), entre Toulon, Nice, et les ports de Corse
-Récupération immédiate des 55 Millions d’euros verses à Corsica Ferries pour le refinancement de 5 navires sous pavillon italien international avec l’argent du contribuable francais
Motifs internes:
– Reprise en mains à plein temps et renforcement des compétences déjà présentes dans l’entreprise sous l’autorité, le suivi et la participation du Président de Corsica Linea, de notre organisation, nos relations et rapports stratégiques et commerciaux avec nos partenaires historiques, ENTMV (Algérie), et CTN avec la COTUNAV (Tunisie), dans le plus grand respect de nos interlocuteurs et amis Algériens et Tunisiens
– Conformément à nos accords d’entreprise, respect et prise en compte des critères exclusifs professionnels et d’ancienneté pour l’embauche des marins CDD en CDI, ainsi que pour les prochains contrats en CDD en fonction des besoins (respect de l’ancienneté dans les “chapeaux”)
– Attestations employeurs et carnet journaliers de travail horaire, intégrant tous les jours et heures payés et/ou compensés, ainsi que les congés-repos acquis par les CDD pour leurs droits au chômage
– Finalisation de la nouvelle organisation du Service Cuisine afin notamment d’augmenter et d’améliorer encore la production et la gestion en produits frais du Service Cuisine, de mieux transmettre le savoir faire en Cuisine aux plus jeunes, et de réintégrer un poste de Maistrance en Cuisine dans le déroulement de carrière avec la requalification d’un poste de Second en Adjoint sur tous les navires, à iso-effectifs.
– Création d’une Assistance Machine au Port d’Armement, Marseille, avec un poste de Maitre Électricien et un poste de Maître Mécanicien, afin de pouvoir intervenir au quotidien suivant les besoins et priorités de tous les navires, sous l’autorité des Assistants du navire, de leur service, où ils seront affectés afin de répondre au surcroit de travail engendré notamment par les nouvelles installations, le vieillissement, et les travaux en souffrance et/ou externalisés (hors ateliers Corsica Linca)
– Correction du Salaire Fixe mensuel du CSH2 pour que son salaire de congés ne soit pas inférieur au salaire du Garçon : Environ 40 euros par mois. (Il est anormal que la promotion donne lieu à une perte de salaire)
– Création d’une ligne réévaluant le salaire Fixe mensuel du CSHI conformément à ses attributions et son ancienneté entre le salaire fixe du CSH2 et du Maitre d’Hôtel, en remplacement de l’ancien intéressement au Point de vente, comme cela a été fait pour les Maîtres d’Hôtel Intéressement et participation 2021 et pour les 3 prochaines années :
Pas de retenue sur les personnels placés en chômage partiel en raison du COVID et ses conséquences
Maintien de l’égalité de versement des montants d’intéressement et de participation entre tous les salariés de Corsica Linea qui contribuent tous par leur travail à la réussite de la compagnie.
Partagez cet article :