Des cris et des paroles insolites tous les mardis à Porto-Vecchio

Des cris et des paroles insolites tous les mardis à Porto-Vecchio

20 octobre 2021 0 Par MMS
Partagez cet article :

Cela peut paraître inquiétant, mais il n’en est rien, car, lorsque l’on franchi le pas de la porte d’une des salles du Cacel à Porto-Vecchio, et que l’on voit un groupe de personnes  s’amusant vraiment  comme des enfants, en cercle, dispersés ou s’entrecroisant d’une façon qui ne doit rien au hasard, mais qui est le résultat d’un travail régulier, on est vraiment rassuré.

Il s’agit là d’un entrainement dirigé par Eric Bardet, autour duquel évoluent dans la bonne humeur et les rires les membres de l’association « Les Produtrac ». Ces paroles insolites  sont plus des onomatopées codifiées que des paroles véritables, car il faut faire vite pour que, de l’un à l’autre, les consignes soient comprises et exécutées, soit par un geste précis, soit par le regard, soit pour un déplacement etc…Tout est dans la rapididité, la réactivité.
La finalité de ces entrainements, est d’arriver à improviser ou mimer un thème donné par le maître du jeux. Rien n’est appris par cœur.

La maîtrise de la parole, l’affirmation de la voix, le dépassement de la timidité, l’expression du geste, sont de mise dans ce joyeux groupe qui se retrouvent le mardi dans les locaux du Cacel, de 1830 à 20h. Un groupe ouvert qui ne demande qu’à s’enrichir d’autres personnes.

Même si le but recherché par certains pratiquant ou futurs pratiquants n’est pas de monter sur les planches, il est indéniable que chacun peut et pourra trouver dans ces exercices réguliers, une façon d’aborder les relations sociales plus aisément sans complexes, aborder la prise de parole lors de réunions à plusieurs, et aussi s’exprimer avec aisance lors d’un examen.

Les Produtrac ont organisé avec succès, leur 1er Festival à Porto-Vecchio à la fin du mois d’Août à la médiathèque (Animu), sur le parvis du Bastion de France en centre ville, et aussi sur la place du village de l’Ospédale.
Pour se rendre compte de l’ambiance, mais aussi du sérieux et du bienfait des entrainements, rien n’est mieux que de se rendre sur place, les comédiens ne demandent que ça.

Irène Ferrari, Porto-Vecchio

Partagez cet article :