Visite en Corse de Brigitte Bourguignon, ministre de l’autonomie : Un plan de soutien à l’investissement pour améliorer l’offre d’accompagnement des personnes âgées

Visite en Corse de Brigitte Bourguignon, ministre de l’autonomie : Un plan de soutien à l’investissement pour améliorer l’offre d’accompagnement des personnes âgées

11 octobre 2021 0 Par MMS
Partagez cet article :

A l’occasion du déplacement en Corse de Brigitte Bourguignon, ce lundi 11 octobre, la ministre déléguée à l’autonomie a  présenter le plan de renforcement de l’offre d’accompagnement des personnes âgées en Corse.

Il consiste notamment à rénover les Ehpad, proposer de nouvelles formes d’habitats comme le projet de résidence autonomie à Corte, développer l’accueil temporaire ou encore renforcer l’offre de soins à domicile. Une enveloppe de 15 millions d’euros sur 4 ans sera accordé dans le cadre du Segur de la santé et de France Relance, et “317.000 euros seront alloués pour les équipements du quotidien afin d’améliorer très concrètement la vie des résidents ( Avec par exemples des tables mobiles interactives ou des chariots repas avec maintien des températures), et les conditions de travail des professionnels.”

« Je tiens à ce que partout en France, on puisse vivre dans les meilleures conditions sa vieillesse. C’est mon devoir de Ministre »

Le Gouvernement tient à apporter un appui spécifique à la Corse qui est l’une des régions les plus âgées de métropole. En 2019, 94 000 personnes de 60 ans y résidaient. En 2015, 15 000 personnes dépendantes âgées de 60 ans ou plus, ayant à la fois besoin de soins médicaux et d’assistance dans leur vie quotidienne ont été recencées. “En suivant l’hypothèse intermédiaire de projection de la dépendance, la région compterait 21.000 seniors potentiellement dépendants à l’horizon 2030″ (Insee) . Ce plan va donc permettre de muscler et étendre l’offre d’accompagnement des personnes âgées : hébergement permanent en EHPAD, accueils à la journée en EHPAD, création de nouvelles formes d’habitat comme la résidence autonomie, soutien renforcé au domicile, etc.

La Corse présente la spécificité d’avoir su protéger un système intergénérationnel extrêmement solidaire, permettant à de nombreux anciens de rester vivre au village. C’est un très bel exemple, a déclaré la ministre. Les professionnels de ce secteur doivent être soutenus : j’ai renforcé les salaires des aides à domicile du secteur associatif, autour de 15% en moyenne” a souliné la ministre de l’autonomie.

L’ARS doit construire une stratégie de développement de l’offre, avec la collectivité de Corse et les acteurs du secteur de l’autonomie, pour définir les offres les plus pertinentes à développer.

Au-delà de cet effort, des crédits sont aussi prévus pour ouvrir de nouvelles places médicalisées en EHPAD ou à domicile, grâce à une enveloppe spécifique dédiée au fonctionnement des structures.

L’EHPAD de Vico, ou le modèle de demain

La Ministre s’est rendue ce matin à l’Ehpad de Vico qui bénéficiera de crédits d’investissement afin de poursuivre le travail déjà engagé pour inventer un nouveau modèle de ces établissements. Celui de Vico s’inscrit pleinement dans la stratégie nationale portée par Brigitte Bourguignon pour personnaliser les lieux de vie, ouvrir les sites sur l’extérieur, et renforcer la médicalisation des structures.

Intégré au village et à ses habitants, il est un établissement résolument inscrit dans son territoire et en lien étroit avec la vie extérieure. Soucieux de rendre la culture accessible dans son établissement, les ateliers Micro-Folies permettent aux résidents de voyager en 3D dans des musées à distance, grâce à des lunettes de réalité virtuelle. Une ouverture complète de l’Ehpad vers des milliers d’œuvres et sites culturels, comme le château de Versailles !

Dès maintenant, et grâce aux crédits du Ségur, l’établissement va pouvoir réaliser des travaux de rénovation des salles de bain et parties communes pour un montant de 32.000 euros. L’ARS sera ensuite amenée à travailler avec la collectivité de Corse pour évaluer l’opportunité d’aménagements plus largement sur le bâtiment.

La première résidence autonomie de Corse

Dans le cadre de ce déplacement, la Ministre a pu travailler avec la CARSAT et le porteur du projet de la première résidence autonomie en Corse. Portée par l’association « Aide à la Santé Publique » de Corte, cette résidence prévoit d’être construite au nord de la Ville, à proximité des commerces et services, disposant de jardins.

Le projet envisage un total de près de 30 logements, principalement en T1. D’un montant total de 4 millions d’euros, l’Etat y contribuera pour 400.000 euros d’investissement, grâce aux crédits du Ségur de la Santé, après consultation et validations par les différents acteurs impliqués.

Très attendue par les professionnels du secteur, la résidence répondra à un vrai besoin chez des personnes âgées relativement isolées qui nécessitent ce type de lieu de vie.

Partagez cet article :