Exposition à la bibliothèque Fesch « De la littérature botanique à la réalité des jardins »

Exposition à la bibliothèque Fesch « De la littérature botanique à la réalité des jardins »

21 juillet 2021 0 Par MMS
Partagez cet article :

La Ville d’Ajaccio, en partenariat avec la Ville de Bastia, propose pour la première fois, une exposition commune entre la bibliothèque Fesch et la bibliothèque Tommaso Prelà de Bastia qui mettront en regard leurs collections d’ouvrages sur la botanique.

Cette exposition est le fruit d’une collaboration, la première, entre la bibliothèque Fesch et la bibliothèque Tommaso Prelà de Bastia qui mettront en regard leurs collections d’ouvrages sur la botanique. L’exposition permettra d’explorer, à travers différentes époques, les thématiques suivantes: l’art du jardin agrément et botanique, l’art de l’agriculture, l’étude minutieuse des plantes et son utilisation dans le domaine de la médecine… Pour illustrer ces thématiques, la Bibliothèque Fesch présentera des ouvrages inédits du 16e au 19e siècle, riches de planches gravées de bourgeons, fleurs, fruits, arbres…

Cette collection remarquable d’éditions française et italienne est le reflet la générosité et l’érudition de Lucien Bonaparte et du Cardinal Fesch.

A cette occasion, la Bibliothèque patrimoniale Fesch inaugurera sa toute première exposition virtuelle « De la littérature botanique à la réalité des jardins ».

L’exposition virtuelle d’Ajaccio s’attachera aussi à dévoiler un aspect peu connu de Napoléon Ier, son intérêt et sa curiosité scientifique pour la botanique. Une passion héritée de son père Charles-Marie Bonaparte, grand physiocrate qui en son temps avait créé une pépinière en lieu et place du marais des Salines qu’il avait entrepris d’assécher. En 1800, alors général, Napoléon fait créer par l’administrateur Miot le premier jardin botanique d’Ajaccio: le Jardin d’Expériences. Situé dans l’enclos de l’ancien couvent de Saint-François, devenu hôpital militaire, détruit depuis, sa superficie était de 6 474 m2.

Sur ce terrain exposé à un climat propice, de nombreuses plantes exotiques dont du tabac, prospérèrent si vite qu’en 1807, Napoléon Ier décréta que ce jardin botanique serait désormais une annexe du Jardin des Plantes de Paris et dépendrait du Muséum d’Histoire Naturelle. Cette exposition virtuelle témoigne d’une volonté de dématérialisation des collections patrimoniales de la bibliothèque Fesch et ce afin d’offrir l’accès libre à toutes et à tous aux ouvrages.

Retrouvez le lien du nouveau site internet de la Bibliothèque Patrimoniale ainsi que l’exposition virtuelle « De la littérature botanique à la réalité des jardins »

Partagez cet article :