Bastia : les psychologues dans la rue à l’appel d’un mouvement national

Bastia : les psychologues dans la rue à l’appel d’un mouvement national

11 juin 2021 0 Par MMS
Partagez cet article :

Dans le cadre d’un appel national à la grève de FO pour les psychologues un rassemblement a été organisé ce jeudi 10 à 13h30 devant l’ARS (Agence Régionale de Santé Corse) quartier du Fango. Une délégation a été reçue par la direction de l’ARS.

Le syndicat FO de l’hôpital de Bastia avec l’Union départementale des syndicats FO de la Haute-Corse  ont soutenu l’appel à grève et la mobilisation des psychologues de l’hôpital de Bastia avec leurs revendications. 

Non-respect du statut, conditions de travail sous tension, précarisation des emplois, difficultés hiérarchiques, cadencement de leur carrière trop longue, volonté de paramédicalisation, non respect de la pluralité des approches et donc des formations … les psychologues peuvent égrainer sans discontinuer les difficultés qu’ils rencontrent, tant dans leur carrière que dans leur exercice.

Aujourd’hui avec le projet de création d’un ordre des psychologues et les réformes qui les inféoderaient au pouvoir médical et contraindraient leurs pratiques, la Fédération FO des Personnels des Services Publics et de Santé, la Fédération FO Action Sociale, la Fédération UNSA Santé et Sociaux public et privé, ainsi que le SIUEERPP (Séminaire Inter-Universitaire Européen d’Enseignement et de Recherche en Psychopathologie et Psychanalyse) estiment que la coupe est pleine !

Les revendications portées

Les Fédérations FO Services Publics et de Santé, FO Action Sociale et UNSA Santé et Sociaux public et privé exigent :

• Le retrait du projet de loi visant la création d’un ordre des psychologues ;
• La réécriture de l’arrêté du 10 mars 2021 pour son non-respect de la pluralité des approches psychologiques en instaurant une vision unique de l’évaluation des enfants présentant certains troubles du développement ;
• Le respect des statuts particuliers des psychologues et notamment le respect de la pluralité des méthodes, outils et orientations théoriques des psychologues ;
• Le respect de la circulaire d’avril 2012, quant à l’évaluation des psychologues et la garantie du maintien de la fonction formation, information, recherche, propre à la profession de psychologue ;
• L’accès direct du public aux psychologues, sans paramédicalisation : les psychologues exigent le respect de la loi de 1985 et le respect de leur autonomie ;
• La revalorisation des grilles indiciaires de rémunération ;
• L’augmentation du ratio promus-promouvables pour l’accès des psychologues à la catégorie Hors Classe ;
• Un plan de titularisation massif des psychologues da la Fonction Publique Hospitalière ;
• La création de postes supplémentaires pérennes dans les CMP, CMPP, afin de répondre décemment à la demande d’un public en souffrance.

Partagez cet article :