Bastia retenue pour l’expérimentation du Plan National de Lutte contre les Logements Vacants

Bastia retenue pour l’expérimentation du Plan National de Lutte contre les Logements Vacants

4 mai 2021 0 Par MMS
Partagez cet article :

Bastia a été retenue ce matin parmi 230 villes pour expérimenter le Plan national de lutte contre les logements vacants, après avoir candidaté en février dernier. Cette expérimentation permettra à la ville d’être pionnière dans la recherche et la remise sur le marché des logements et locaux vacants. L’opération comporte d’importants enjeux pour le dynamisme du centre-ville et la régulation des constructions de logements neufs.

Aux côtés de 67 autres villes, Bastia participera au déploiement expérimental du plan sur le territoire. Elle bénéficiera d’un appui renforcé de la part des services de l’État. En France, 1.1 millions de logements sont vacants depuis au moins 2 ans. 300.000 d’entre eux se situent en zone tendue. À Bastia,  le nombre de logements vacants en centre-ville est estimé à 800, soit 12,5% du parc locatif.

La vacance est un phénomène complexe dont les causes sont multiples :

-Caractéristiques des logements, première cause de vacance (état, besoins en travaux…)
-Caractéristiques des propriétaires (âge avancé, vacance volontaire…)
-Contextes locaux (marché tendu, caractéristiques locales spécifiques…)

Une priorité de la municipalité

La candidature de Bastia au déploiement de ce Plan s’inscrit dans une volonté plus large de la municipalité de lutter activement contre la vacance. Ce dispositif est complémentaire de plusieurs autres outils développés par la
Ville depuis plusieurs années pour l’amélioration de l’habitat et la dynamisation du centre-ville :

-Programme de Renouvellement Urbain dans les quartiers Sud,
-Programme de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés dans le centre-ville, Opérations programmées d’amélioration de l’habitat (OPAH), Opérations de résorptions de l’habitat insalubre sur le Centre ancien, Action Cœur de Ville…

Plus récemment, la Ville a engagé une étude avec le CEREMA dès 2019 afin de disposer de données fiables sur l’étendue et les caractéristiques du logement vacant à Bastia. Cette étude a notamment permis de mesurer l’importance de ce phénomène et de nous fournir les chiffres précités.
Les enjeux de la remise sur le marché de ces logements inoccupés à Bastia sont pluriels :

-Constituer une offre abordable complémentaire au parc social
-Limiter les constructions neuves et l’artificialisation des sols
-Dynamiser le territoire, notamment en luttant contre la vacance des locaux commerciaux
-Rénover énergétiquement les logements et locaux vacants

Plus concrètement, la remise sur le marché des logements vacants permettra de créer un cercle vertueux d’attractivité du centre-ville :

Les grands principes du Plan de lutte contre les logements vacants

Face au constat de l’insuffisance des politiques coercitives sur la vacance du logement au niveau national (taxe sur la vacance, réquisition…), le Plan a vocation à s’appuyer sur les territoires et développer un partenariat efficace entre l’Etat, les collectivités et les propriétaires de logements vacants.
L’idée est donc de développer des solutions incitatives pour les propriétaires et doter les acteurs locaux d’outils permettant d’objectiver le phénomène sur leur territoire.
Le Plan vise ainsi à :

-Outiller les collectivités dans le repérage, la caractérisation et le suivi des logements vacants
-Mettre en place des données fiables pour le repérage et la caractérisation des logements vacants
-Améliorer la communication sur les solutions de remise sur le marché
-Favoriser la mobilisation d’autres formes de logements et locaux vacants

À travers l’expérimentation, la Ville bénéficiera d’une mise en œuvre du plan plus rapide et bénéficiera d’un accompagnement renforcé des services de l’Etat.

Partagez cet article :