“Cherté des carburants en Corse”: Une tribune et un rassemblement à Bastia

“Cherté des carburants en Corse”: Une tribune et un rassemblement à Bastia

3 avril 2021 0 Par MMS
Partagez cet article :

Une centaine de personnes a défilé cette après-midi à Bastia à l’appel du Collectif contre la cherté des carburants en Corse, qui dénonce le monopole au sein des dépôts pétroliers de l’île. Cette situation engendre un surcoût à la pompe, pour les conducteurs de l’île, et ce malgré une fiscalité avantageuses de 7%. Le carburant en Corse est plus cher que sur le continent de 5.3% à 6.7 %.

La Haute-Autorité de la concurrence avait ciblé ce monopole de stockage, dans son rapport rendu public en novembre 2020 demandé par le Ministre de l’économie. Un rapport qui n’a pas eu d’incidence sur le prix du carburant, et un silence des politiques qui inquiète le collectif, notamment de l’Etat qui pourrait mettre en place une régulation des prix, et de la Collectivité de Corse.

Des élus ont participé à ce rassemblement. Certains ont choisi de cosigner une tribune sur ce sujet d’intérêt général. 

La tribune

⛽ CARBURANTS, C’EST LE TROP PLEIN !
 
Ce samedi 3 avril 2021, à la manifestation organisée par le collectif Agissons contre la cherté des carburants en Corse, les Corses ont dit non à l’injustice organisée et à l’appauvrissement généralisé. Ils ont dit leur refus de voir le prix des carburants surélevé en dépit d’une fiscalité allégée. Plus encore, ils ont appelé de leurs vœux la Collectivité de Corse et l’État à respectivement prendre leur responsabilité pour faire cesser cette inégalité.

Pour notre part, considérant que la cherté des carburants est l’affaire de tous, il nous paraissait indispensable de nous associer à cette manifestation. Une manifestation qui s’est déroulée dans un contexte de crise sanitaire, économique et sociale aiguë et qui vient aggraver une situation préexistante dégradée et fortement marquée par des surcoûts qui pèsent sur tous les Corses et de façon plus forte encore sur toutes celles et ceux qui sont confrontés à des situations
précaires.

En réaffirmant son attachement au principe de la libre concurrence et à celui de justice sociale, notre famille politique a pris le parti de la défense de la Corse et des Corses. Il y a urgence à ramener les prix à de plus justes proportions par rapport à ceux pratiqués sur le continent. Il est inacceptable d’avoir à payer le fait d’être Corse.

Le sentiment d’injustice ne suffit pas pour vaincre l’injustice. Plus encore que de la dénoncer, il faut la combattre et ne pas se résigner au fatalisme. Dans cette affaire, la force publique a incontestablement un rôle à jouer en procédant à
une régulation des prix. A plus long terme, elle devra aussi rendre possible la transition écologique et permettre par là même de diminuer notre vulnérabilité énergétique. Là est la voie inexorable du changement.

Comme le disait Paul Valéry, si le déterminisme est trop souvent la seule façon de se représenter le monde, l’indéterminisme est la seule manière d’y exister.

Cosignataires :

• Don-Marc ALBERTINI, Maire de Ghisoni et Vice-Président de la Communauté de communes du Fium’ Orbu-Castellu
• Patrick AUTES, Encarté Les Républicains, Brando
• François-Xavier CECCOLI, Président de la FédéraBon Les Républicains de Haute-Corse, Maire de San Giuliano et Conseiller territorial
• Catherine COGNETTI, Conseillère municipale de Morosaglia, Vice-Présidente de la Communauté de communes Pasquale Paoli et Conseillère territoriale
• Christelle COMBETTE, Conseillère municipale d’Ajaccio, Vice-Présidente de la CAPA et Conseillère territoriale
• Camille DE ROCCA SERRA, Conseiller municipal de Porto-Vecchio et Conseiller territorial
• Jean-Louis DELPOUX, Adjoint au Maire de Calvi et Conseiller territorial
• Santa DUVAL, Conseillère municipale de Propriano et Conseillère territoriale
• Sylvain FANTI, Encarté Les Républicains, BasBa
• Natacha GIACOBETTI, Engagée à Per l’Avvene, BasBa
• Melissa GIANSILY, Conseillère municipale de Vescovato
• Francis GIUDICI, Maire de Ghisonaccia, Président de la communauté de communes du Fium’ Orbu-Castellu et Conseiller territorial
• Marc-Marie GUGLIELMI, Conseiller municipal de Corte
• Pierre GUIDONI, Maire de Calenzana et Vice-Président de la Communauté de communes de Calvi-Balagne.
• Xavier LACOMBE, Maire de Peri, Vice-Président de la CAPA et Conseiller territorial
• Alexis LORENDEAUX, Président de l’Union des Jeunes pour le Progrès, Pruno
• Jean-Noël LUCIANI, Engagé à Per l’Avvene, Vescovato
• Laurent MARCANGELI, Maire d’Ajaccio et Président de la CAPA
• Nicolas MARIANI, Membre du bureau naBon de l’Union des Jeunes pour le Progrès, BasBa
• Marie-Thérèse MARIOTTI, Maire de Taglio-Isolaccio, Vice-Présidente de la Communauté des communes de Costa Verde et Conseillère territoriale
• Enzo MARTEL, Conseiller municipal d’opposiBon à Furiani
• Jean-François MATTEI, Maire de Monte et Vice-Président de la Communauté de communes de Marana-Golo
• Thomas MICHELI, Maire de Ersa
• Lisa MILANI, Chargée de mission Les Républicains, San MarBno di Lota
• Jean-MarOn MONDOLONI, Conseiller municipal de BasBa et Président du groupe Per l’Avvene à l’Assemblée de Corse
• Yoann MORELLI, Adjoint au Maire de Saint-Florent
• Jean-Jacques PANUNZI, Sénateur de la Corse du Sud
• Chantal PEDINIELLI, Conseillère territoriale, Sainte-Lucie-de-Tallano
• Michel PERETTI, Membre du groupe de Droite et du Centre à l’Assemblea di a Ghjuventù
• Marie-Anne PIERI, Conseillère territoriale, Aleria
• SébasOen RISTORI, Dirigeant d’entreprise, Porto-Vecchio
• Michel ROSSI, Maire de Ville di Pietrabugno et Vice-Président de la CAB
• Jean-Marie SEITE, Maire de Galeria et Vice-Président de la Communauté de communes de Calvi-Balagne.
• Jean-Marc SERRA, Maire de SoUa et Vice-Président de la Communauté de communes du Sud-Corse
• Jean-Alain TARELLI, Président du groupe de Droite et du Centre à l’Assemblea di a Ghjuventù, Furiani
Partagez cet article :