Collectif des victimes du 5 mai 1992: “La course au pouvoir plus importante que le devoir de mémoire !”

Collectif des victimes du 5 mai 1992: “La course au pouvoir plus importante que le devoir de mémoire !”

13 mars 2021 0 Par MMS
Partagez cet article :

Le Collectif des victimes du 5 mai 1992 fait part des retours des trois candidats à la présidence de la FFF à sa lettre ouverte. Il est à noter que ce samedi 13 mars, Noël Le Graët a été réélu pour quatre ans à la présidence de la Fédération Française de Football, lors de l’Assemblée élective au siège de la FFF, à Paris. Ce dernier n’a pas retourné de réponse au courrier du Collectif.

“Sans surprise, voici les retours des trois candidats à la présidence de la Fédération Française de Football aux deux questions posées dans notre lettre ouverte relatives :
1 : au principe de gel de match le 5 mai,
2 : à la promotion d’actions initiées par la FFF, au niveau national, avec notre Collectif, autour du devoir de mémoire.

Michel Moulin soutient la demande de gel des matchs le 5 mai et la mise en place d’actions coordonnées entre la FFF et le Collectif,

Frédéric Thiriez, tel un histrion, nous indique qu’il souhaiterait évoquer une autre solution afin que le souvenir de cette tragédie ne soit jamais oublié. Il semble, Monsieur le cabotin, que vous avez a loupé un acte…. En votre qualité d’ancien Président de la LFP, il vous appartenait de travailler à la mise en place de commémorations pour perpétuer le devoir de mémoire… Vous oubliez vite !

Noël Le Graët, Président sortant de la FFF, a fui la question du gel des matchs le 5 mai via les media. Il n’a d’ailleurs pas daigné nous renvoyer un courrier malgré l’engagement qu’il a pu exprimer. Nous sommes au regret de constater que le devoir de mémoire n’est pas une priorité pour lui. Dont acte !

Les instances du football s’honoreraient d’avoir à leur tête un Président qui puisse véhiculer des valeurs humaines et sportives dignes de ce nom. Le chemin semble être encore long, mais la course au pouvoir est bien engagée!”

Josépha GUIDICELLI
    Présidente du Collectif des victimes du 5 Mai 1992

Partagez cet article :