Conflit A L’usine Des Eaux d’Orezza : Son Devenir Et Le Licenciement De Son Directeur En Question

Conflit A L’usine Des Eaux d’Orezza : Son Devenir Et Le Licenciement De Son Directeur En Question

19 janvier 2021 0 Par MMS
Partagez cet article :

Le conflit social des Eaux d’Orezza a débuté ce matin à l’appel du STC. Les salariés ont exprimé leurs inquiétudes quant au devenir de la concession. La location gestion des Eaux d’Orezza prendra fin le 23 février.

Les salariés ont eu de la part de la Collectivité de Corse l’assurance de l’organisation d’une réunion qui aura lieu le lundi 25 janvier à Bastia entre la CdC, le propriétaire des Eaux d’Orezza, la présidente de la SNEEMO (Syndicat d’exploitation des Eaux d’Orezza), le personnel et le STC. Une réunion d’importance puisque la décision du choix de la DSP, pour être entériné, doit passer à la session de l’assemblée de Corse du mois de janvier.

Au-delà de la revendication sociale, la question se pose du fonctionnement futur de l’usine, du comment seront valorisées les Eaux d’Orezza « qui reste une réussite rurale industrielle » a souligné Jean Brignole, secrétaire général du STC.

Un épisode semblable s’était déroulé en août 2019 pour la location gérance des 18 mois.

Cette grève ne fait que commencer, puisque la trentaine d’employés se mobilisent aussi  contre la mesure de licenciement de leur directeur Jean-Louis Rossi, jugée abusive.

CoreInFronte soutient les employés des Eaux d’Orezza et J-Louis Rossi, son directeur d’exploitation, victime d’un licenciement abusif. Le groupe appelle aussi la CdC à récupérer la gestion en régie publique ou avec la ComCom Castagniccia-Casinca.

Femu a Corsica

Partagez cet article :