Porto-Vecchio Premier Centre De Vaccination Contre Le Covid-19 Hors Milieu Hospitalier

Porto-Vecchio Premier Centre De Vaccination Contre Le Covid-19 Hors Milieu Hospitalier

10 janvier 2021 0 Par MMS
Partagez cet article :

Les premières vaccinations ont été effectuées, samedi 9 Janvier, dans les locaux du stade Claude Papi. Elles s’adressaient principalement aux personnels de santé.

Différentes personnalités du monde médical et politique étaient présentes pour assister à ces premières injections.

Jean-Christophe Angelini, maire de Porto-Vecchio et son adjointe à la santé Emmanuelle Giraschi, étaient accompagnés de Marie-Hélène Lecène, directrice générale de l’ARS de Corse, du député Paul André Colombani, des docteurs Isabelle Grimaldi, Mathieu Piazza et Frédéric Leccia, de Jacky Agostini, conseiller municipal et Ghjacumu Antonu Robin, Directeur du Cabinet du Maire.

Le Docteur Paul André Colombani, avait pour fonction d’enregistrer les personnes qui s’étaient préalablement inscrites par téléphone pour se faire vacciner. Une connexion sur le compte « Ameli » permet de vérifier si ces personnes ne présentaient pas de contre-indications à la vaccination.

90 doses ont été livrées à Porto-Vecchio en provenance de Bastia. Chaque flacon Pfizer, permet de réaliser 5 injections, mais en réalité il est possible d’en effectuer 6, « ce qui permet de gagner des doses, a précisé le docteur Colombani, si bien que l’on va pouvoir vacciner 110 personnes, tout en ajoutant, que sur la région, il y a à peu près 300 personnels de santé, entre les médecins, les infirmiers, les kinés, les orthophonistes, les secrétaires médicales etc……..

Pour le docteur Piazza (président du CMA et de l’Association des médecins du Grand Sud), cette matinée d’ouverture représente

« un galop d’essai pour tester la structure et tester nos capacités. L’ouverture du centre de vaccination devrait avoir lieu le 18 Janvier pour les plus de 75 ans et les professionnels de santé qu’on n’aurait pas vaccinés sur cette vacation, s’ils sont volontaires évidemment. Sur le plan régional, il y a une importante remontée des cas depuis 1 semaine. On tournait à une dizaine de cas positifs par jour, et maintenant on approche la cinquantaine, et je pense que ça va continuer à monter puisqu’il y a le retour des vacances, les brassages de population et le froid qui arrive. »

Pour l’instant, le docteur Piazza, concède que « les hôpitaux de Corse ne sont actuellement pas saturés en Covid, il y a une vingtaine de personnes hospitalisées. Vendredi 8 Janvier, on comptait 19 personnes hospitalisées, 2 en hospitalisation conventionnelle, 9  en réanimation, et 8 dans les soins de suite… »

Vu les contraintes de conservation de ce vaccin Pfizer, qui doit être utilisé dans les 5 jours de sa sortie du congélateur, il précise

“qu’il est impossible de vacciner dans les cabinets médicaux, et un planning doit être établi avec précision. Par exemple, pour la semaine du 18 Janvier, il doit être rempli le mercredi d’avant pour commander les doses. L’ARS donnera alors les doses, en fonction des rendez-vous inscrits  par téléphone.
Il sera possible, vers les mois de Mars-Avril, d’utiliser le vaccin « Astra Zeneca », vaccin plus classique, avec une logistique moins lourde

Quant au docteur Frédéric Leccia, premier médecin à se faire vacciner, il précise s’être fait vacciné pour sa protection collective, pour celle de ses proches et de ses patients :

« Je l’ai fait en toute conscience et connaissance du fonctionnement technique de ce vaccin, l’ARN messager est une technique utilisée depuis une vingtaine d’années et cible de façon précise l’immunité. Ce serait dommage de se priver de cette arme efficace. Profitons de cette chance de vaccination de façon à sortir de cette crise sanitaire mais aussi économique. Il faut qu’on fasse quelque chose ! » s’est-il écrié avec conviction.

A ses patients un peu inquiets, il explique le fonctionnement technique de ce vaccin en leur disant qu’il avait « potassé » le sujet, tout en leur recommandant les gestes barrières toujours indispensables.

Emmanuelle Giraschi, dans son rôle d’infirmière et de conseillère municipale à la santé, a eu le privilège de « piquer » le docteur Leccia. Elle s’est déclarée

« très heureuse d’avoir réussi à mettre en place cette ouverture de centre de vaccination, en un temps record, avec l’aide de tous les médecins et infirmiers libéraux, qui ont fait front rapidement, ainsi que la clinique de Porto-Vecchio qui nous a prêté main forte pour la pharmacie. Nous sommes tous très contents de pouvoir entrer dans ce cursus de vaccinations. Je suis très fière et très confiante.»

Le centre de vaccination sera ouvert tous les jours pour les personnes ayant pris auparavant rendez-vous par téléphone au 07-78-05-51-10.Les doses seront commandées en fonction du nombre de rendez-vous.

Irène Ferrari, Porto-Vecchio

Partagez cet article :