Cumul Emploi-Retraite : Possible, Mais Encore Exceptionnelle En Corse

Cumul Emploi-Retraite : Possible, Mais Encore Exceptionnelle En Corse

25 décembre 2020 0 Par MMS
Partagez cet article :

Travailler alors que l’on est en retraite reste une situation rare en Corse . Sur l’île, 1 500 retraités ou préretraités déclarent exercer une activité professionnelle, soit 1,8 % de l’ensemble. Le cumul emploi-retraite est plus souvent le fait de « jeunes » retraités et d’hommes. Les retraités en emploi s’orientent plus souvent vers le non salariat, notamment vers les métiers d’artisan, commerçant ou chef d’entreprise. Enfin l’emploi s’exerce plus régulièrement à temps partiel que pour l’ensemble des actifs occupés.

En 2017, 1500 retaités occupaient un emploi

Pour certains retraités ce cumul permet de conserver des revenus suffisants pour venir en soutien d’enfants, de parents âgés. Mais c’est un moyen aussi  un moyen de garder des relations sociales. Pour certaines professions, la poursuite d’activité peut être liée à l’objectif de transmettre leur entreprise.

En Corse, parmi les 81 000 personnes retraités ou préretraités, 1 500 déclarent occuper un emploi en 2017. Le cumul emploi-retraite reste donc marginal avec seulement 1,8 % des retraités ou préretraités de la région. De plus sur l’île, le recours à ce dispositif reste stable entre 2012 et 2017, bien que les règles pour en profiter se soient assouplies à partir de 2009.

Plus d’homme que de femmes en activité à la retraite

En Corse, les hommes constituent la majorité des retraités en emploi (65 %), soit 8 points de plus qu’au niveau France de province, alors qu’ils sont moins d’un sur deux pour l’ensemble des retraités. Quel que soit l’âge, les hommes conservent plus régulièrement un emploi quand ils sont à la retraite que les femmes. De fait, la part des hommes retraités exerçant une activité s’élève à 2,4 %, soit un taux deux fois supérieur à celui des femmes.

Par ailleurs, les retraités en emploi sont plus souvent diplômés que l’ensemble des retraités. En Corse, 28 % sont diplômés du supérieur contre 17 % pour l’ensemble des retraités. Les professions libérales représentent 7 % des activités exercées, soit trois fois plus que pour les actifs en emploi.

À l’inverse, les retraités qui cumulent emploi et retraite occupent moins souvent des postes d’ouvriers, d’employés ou exercent moins régulièrement une profession intermédiaire.

Des contrats plus souvent à temps partiel

En Corse, 39 % de ces retraités actifs occupent un poste à temps partiel. C’est trois fois plus que pour l’ensemble des actifs en emploi (12 %). Cela tient en partie à la législation sur le cumul emploi-retraite qui fixe un plafond de revenus mais également à un désir de disposer, avec l’âge, de davantage de temps libre pour une sortie de la vie active en douceur. En effet, les retraités en emploi sont plus régulièrement à temps partiel après 65 ans.

Cependant sur l’île, le taux de retraités en emploi à temps partiel est nettement inférieur à celui de France de province (70 %). Cette spécificité est liée à la proportion plus importante d’hommes retraités en emploi en Corse, ceux-ci étant trois fois moins souvent à temps partiel que les femmes. Elle tient aussi à la part plus élevée d’emplois non salariés pour lesquels la notion de temps de travail a moins de sens ou est souvent associée à un exercice à temps complet.

L’enquête de l’INSEE dans son intégralité

Partagez cet article :