Pas de prime Covid pour les Accueillants Familiaux de Corse qui ne comprennent pas. Communiqué de “Casa di U Core”

Pas de prime Covid pour les Accueillants Familiaux de Corse qui ne comprennent pas. Communiqué de “Casa di U Core”

3 décembre 2020 0 Par MMS
Partagez cet article :

L’association « Casa di U Core », présidée par Hugo Arena et la vice-Présidente Sandrine Aliotti qui regroupe des Familles d’Accueil pour Personnes Agées et/ou Adultes Handicapés de Corse, ont exprimé dans leu communiqué, la situation des Familles d’Accueil face à la situation sanitaire qu’elles subissent depuis mars 2020 : « En effet, malgré nos demandes, les pouvoirs publics insulaires semblent avoir oublié les Accueillants Familiaux, jusqu’à la prime accordée aux travailleurs médicaux sociaux de notre territoire, alors que sur le continent plusieurs de ces structures  en ont bénéficié. »

La rédaction du Journal Le petit Corse a tenté de joindre sans succès, Bianca Fazi, Conseillère Exécutive en charge de la Santé et du social et Marie Cianelli, Directrice de l’Autonomie à la Collectivité de Corse, afin d’en savoir plus sur les raisons qui ont induit un refus catégorique de la prime COVID mais aussi afin de recueillir plus d’informations sur « le nouveau règlement des aides » que Bianca Fazi annonçait présenter à la prochaine session de l’Assemblée de Corse des 21 et 22 décembre.

Communiqué  :

« Accueillants Familiaux de Corse, les oubliés de La crise sanitaire de la covid-19

L’association Casa di U Core, représentant les familles d’accueil pour personnes âgées et/ou adultes handicapés de Corse, se doit d’informer les familles, les tutelles, ainsi que la population de notre territoire, que les AF de Corse ont été les oubliés du confinement et à ce jour les oubliés de toute reconnaissance dûe à la crise du Covid-19.

D’abord par l’état et ensuite par la collectivité de Corse.

Elles ont été en première ligne au début du confinement et pourtant n’ont pas été prioritaires ni pour les masques, ni pour tout matériel de protection.

Les Accueillants Familiaux ont dû faire face avec leurs propres moyens au début de l’épidémie, pour la mise en place d’outils de protection (masques, gel, etc.), sans faire appel au relais pour des remplacements afin de réduire au minimum les contacts avec l’extérieur, afin de protéger les personnes accueillies, (Personnes Âgées et/ou Adultes Handicapées).

Il est extrêmement difficile de mettre en place tous les gestes barrières, lorsque les personnes sont accueillies au sein du domicile des Accueillants Familiaux. Cela demande une vigilance de tous les instants et ce 24h/24, 7J/7.

Certaines familles ont été en difficulté durant le premier confinement.

Il était impossible d’effectuer de nouvelles admissions, ce qui a engendré une perte de revenus, et qui a mis en difficulté certaines Familles d’Accueils. Les accueillants à l’instar d’autres professions n’ont pas eu droit au chômage partiel pour la perte de revenus. Nos courriers lors de la première crise sanitaire adressés à la Collectivité de Corse sont restés sans réponses.

Le Président de Conseil exécutif de Corse dans son rapport du 30 juin 2020, avait inclus les Accueillants Familiaux pour personnes âgées et adultes handicapés, pour l’obtention de la prime covid.

Nous avons donc sollicité la Collectivité de Corse courant septembre afin d’obtenir cette prime tout comme d’autres salariés médicaux sociaux. Nos demandes auprès de l’exécutif de Corse n’ont pas obtenu de solutions. En effet, dans la délibération du 25 septembre dernier de l’Assemblée de Corse, les Accueillants Familiaux ont été tout bonnement exclus, pour l’obtention d’une prime Covid, prétextant l’impossibilité d’appliquer aux Accueillants Familiaux le décret gouvernemental sur l’attribution des dites primes Covid19.

Notre rencontre avec la conseillère exécutive Madame Bianca Fazi, ainsi que la Directrice de l’autonomie Madame Ciannelli le 05 octobre 2020, qui semblaient pourtant très sensibles à nos doléances, n’ont abouti sur RIEN. Et malgré notre courrier de relance, plus aucune nouvelle.

Alors que de nombreux Conseils Généraux du continent, ont su trouver les mécanismes légaux pour attribuer une prime, reconnaissant les efforts et le travail accomplis par les Accueillants Familiaux de leur département durant cette crise sanitaire, ils sont à ce jour environ 50 Conseils Généraux et Régionaux à avoir attribué une prime aux Accueillant Familiaux de leur département .

Nous restons mobilisés au sein de chaque Famille d’Accueil, afin que les mesures de protection restent à un niveau élevé, d’autant plus que nous sommes à nouveau confrontés à une nouvelle vague de la crise sanitaire.

Nous lançons à nouveau un appel au pouvoir public afin que nos demandes trouvent un écho.

Nous allons par ailleurs rencontrer les Élus de Corse, et les politiques de tout bord afin de les sensibiliser à notre profession qui reste à ce jour précaire sur bien des points.

En résumé : les Accueillants et leurs Accueillis ne demande aucun privilège particulier, si ce n’est enfin une reconnaissance venant de la Collectivité de Corse et qu’ils cessent d’être systématiquement exclus de toute gratification et mesures. »

Florence Rocca, Ajaccio Journal Le petit Corse.

Partagez cet article :