Police Rurale De Coggia: “Nous Sommes Les Conservateurs De Notre Commune”

Police Rurale De Coggia: “Nous Sommes Les Conservateurs De Notre Commune”

28 novembre 2020 0 Par MMS
Partagez cet article :

C’est par cette formule que Dominique Leca  définit le travail de la Police Rurale, sa nouvelle activité, et sa formation à Porto-Vecchio sous la direction de Mr Dominique Milanini, le Garde Champêtre de Porto-Vecchio.  Nous sommes allés à sa rencontre dans un des  bureaux de la police municipale de Porto-Vecchio.

Pourquoi Porto-Vecchio

Après avoir travaillé  25 ans au Service Technique du village de Coggia, dans le domaine de la voirie, il a accepté la proposition du  maire de Coggia, commune où il réside, pour entamer une formation de garde Champêtre. La réactivation de ce poste avait été une promesse de campagne de ce nouveau maire, et une réelle demande de la population. Un accord avec Jean-Christophe Angelini, maire de Porto-Vecchio, a permis cette formation sur Porto-Vecchio, qui possède un Garde-Champêtre expérimenté depuis plusieurs années, et qui peut lui servir de tuteur.

Un réel besoin

La recrudescence de  nombreuses actions d’incivisme, et les problèmes des déchets sont autant de raisons pour que Coggia et son littoral  trouve un appui sérieux en la personne de Mr Leca, qui a été choisi, nous dit-il, pour « mes qualités de proximité, et ma bonne connaissance du terrain, ayant été dans le service de la voirie  pendant de nombreuses années. »

La formation

« J’ai la chance, explique Mr Leca, d’être en formation  avec Dominique Milanini, qui m’apprend les fondamentaux, le cadre législatif, le mode de fonctionnement. Ma formation théorique est à Montpellier et dure 5 mois, j’en suis à mon 2ème mois, et avec des stages d’observation sur site ». Il nous avoue qu’au  fur et à mesure de sa connaissance de ce métier, il ne regrette pas d’avoir accepté cette fonction, tant les activités sont diverses et utiles.

Les contacts

« Ils sont nombreux, il y a 186 domaines de compétences », dit  Dominique Milanini en les énumérant, pour compléter les explications de son  stagiaire. « Le Garde Champêtre entretient des rapports avec la Gendarmerie, la Chambre d’Agriculture, l’ONF, le DDTM, la Police de l’Eau, l’OFB (Office Français de la Biodiversité, etc..Il est la Police du Maire, le maire étant aussi le représentant de l’Etat par l’intermédiaire de son Garde, et il est obligé d’avoir les connaissances de liaison avec les services de l’Etat, et son carnet d’adresses. »

 Différences avec la police municipale

« La Police Municipale  continue Mr Milanini,  n’a qu’un droit de constatation et de verbalisation, tandis que le garde-Champêtre  a plus de prérogatives, il a  en plus un droit d’enquête jusqu’à l’audition libre. Le garde Champêtre a toujours été armé, car souvent seul dans des endroits isolés du territoire. La Police Municipale a des activités accrues en période estivale alors que la Police Rurale , a des activités constantes qui ne dépendent pas de la saisonnalité. »

A l’issue de la conversation,  «  les deux Dominique » se sont équipés pour partir ensemble sur le terrain, nous précisant que 80% de leurs missions s’effectuent en extérieur.

Irène Ferrari, Porto-Vecchio

Partagez cet article :