“Nos Objets Ont Plein D’avenirs”, Nouvelle Campagne Du Ministère De La Transition Ecologique Et De l’Ademe

“Nos Objets Ont Plein D’avenirs”, Nouvelle Campagne Du Ministère De La Transition Ecologique Et De l’Ademe

20 novembre 2020 0 Par MMS
Partagez cet article :

À l’occasion de la 12ème édition de la Semaine européenne de réduction des déchets (SERD) et de la relance de la campagne de sensibilisation Nos Objets ont plein d’avenirs, lancée conjointement avec le ministère de la Transition écologique, l’ADEME met à l’honneur la consommation responsable.

En effet, la consommation des ménages, en particulier concernant les équipements domestiques (appareils électriques et électroniques, mobilier, textile…), a des  impacts non négligeables sur la quantité de déchets générés, l’utilisation des matières premières et contribue à l’épuisement des ressources. Ainsi, en moyenne, le poids total de tous les objets accumulés chez nous est de 2,5 tonnes !

Un changement de comportements à adopter

La réduction des déchets et la préservation des ressources passent par un changement de comportement lié notamment à la consommation. Aujourd’hui, 86% des Français déclarent qu’ils aimeraient vivre demain dans une société où la consommation prend moins de place. Ainsi, la
campagne « Nos objets ont plein d’avenirs » s’est donnée pour objectif d’inciter les particuliers à allonger la durée d’usage des objets de consommation courante. Autrement dit donner une seconde vie à leurs objets en les réparant, donnant, échangeant ou revendant, mais aussi privilégier les alternatives à l’achat neuf que sont le partage, l’achat d’occasion ou encore la location.

Des professionnels pour aider

Pour accompagner le passage à l’action du particulier, le site longuevieauxobjets.gouv.fr propose des conseils pratiques pour consommer autrement, des outils pour partager ses objets entre voisins ou encore diagnostiquer les pannes de ses appareils… mais c’est
également et surtout un annuaire grâce auquel chacun et chacune peut identifier, en fonction de son objet, les professionnels les plus à même d’en allonger la durée de vie.

Ces professionnels peuvent être de tout type: des associations, des entreprises, des commerçants indépendants, des artisans, des collectivités, des enseignes de grande distribution, des plateformes digitales … plusieurs filtres permettent d’affiner sa recherche et une fonctionnalité de géolocalisation est également proposée.

Les solutions pour consommer plus responsable

L’ADEME promeut des solutions pour les guider vers une consommation plus responsable :

Acheter d’occasion : L’achat de vêtements, meubles, électroménager, jouets d’occasion, connaît un vrai regain d’intérêt. On les paie moins cher et on fait un geste écologique car on prolonge leur durée de vie.
Où ? Plates-formes en ligne, vide-greniers, brocantes, boutiques comme Emmaüs ou ressourceries, on y trouve pleins de petits trésors !

Louer : Longtemps réservée à des consommations occasionnelles (skis l’hiver, vélo l’été, déguisement pour une soirée, outils…), la location s’est désormais étendue à des produits de consommation plus
courants. Avec ou sans option d’achat, on peut désormais louer des meubles, profiter d’un appareil numérique dernier cri et même louer des vêtements.

Ne rien dépenser : Don, troc, emprunt… de nombreuses solutions existent :
• le site longuevieauxobjets.gouv.fr, propose de nombreux conseils pratiques en tout genre, d’actualités, d’outils pour donner ou partager ses objets, notamment entre voisins,
• les boîtes à partage dans l’espace public qui accueillent des objets qui ne servent plus.

Réparer : Pour faire de bonnes affaires, on pense également réparation. En effet, allonger la durée de vie des biens d’équipements a non seulement des bénéfices environnementaux mais également économiques. Remplacer souvent nos biens d’équipements, c’est utiliser des matières premières pour
en fabriquer d’autres.

Une édition de la SERD digitalisée

Cette année, les manifestations mises en place dans le cadre de la SERD s’adaptent au contexte lié à l’épidémie de Covid-19. Ainsi, des initiatives et des alternatives inspirantes de porteurs de projets engagés en faveur de la réduction des déchets sont organisées également de façon digitale.
Des ateliers en webconférence, des dossiers pédagogiques, des défis sur les réseaux sociaux en passant par des quizz et des actions de préventions en ligne, les solutions sont nombreuses pour continuer à inciter s’informer, agir et adopter de bons réflexes pour consommer autrement.

Partagez cet article :