Confinements : Les Chasseurs De Corse Du Sud Veulent Les Mêmes Dérogations Que Ceux De Haute-Corse

Confinements : Les Chasseurs De Corse Du Sud Veulent Les Mêmes Dérogations Que Ceux De Haute-Corse

13 novembre 2020 0 Par MMS
Partagez cet article :

Les chasseurs de Haute-Corse, depuis le 6 novembre par arrêté préfectoral, et selon certaines conditions, peuvent chasser les espèces succeptibles de créer des dégats:

La chasse, depuis le début du confinement ne fait pas partie des motifs de dérogation à l’interdiction de se déplacer. Toutefois, il est d’intérêt général de réduire les dégâts aux cultures et de réguler les espèces animales susceptibles d’occasionner des dégâts en mettant en place les actions de chasse nécessaires. En Haute-Corse, sur tout ou une partie du territoire, on compte trois espèces susceptibles de créer des dégâts : le sanglier, le lapin de garenne et le renard.

Après consultation de la fédération départementale des chasseurs et l’association des maires de la Haute-Corse, le préfet a précisé les conditions dans lesquelles pouvaient s’inscrire ces dérogations dans un arrêté qui prendra effet lundi 9 novembre 2020 : arrêté du 6 novembre”

En Corse du Sud, les chasseurs n’ont eu aucune autosisation, ni dérogation. Ils ont donc organisé un rassemblement, vendredi soir, devant la préfecture de Corse pour exprimer leur mécontentement.

Une délégation a été reçue par le Préfet de Corse à 17h. Paul-Joseph Ettori, président de la Fédération des chasseurs de Corse, a expliqué à la sortie de la rencontre qu’une prochaine réunion aurait lieu avec la Chambre d’agriculture, pour définir qu’elles sont les espèces susceptibles de créer des dégâts sur les cultures, et pouvoir légalement les chasser si les dérogations étaient appliquées en Corse du sud.

Partagez cet article :