Une Messe  De La Toussaint Exceptionnelle A L’église St Jean-Baptiste A Porto-Vecchio

Une Messe  De La Toussaint Exceptionnelle A L’église St Jean-Baptiste A Porto-Vecchio

1 novembre 2020 0 Par MMS
Partagez cet article :

Ce matin  pour la messe de 10h30, l’église St Jean-Baptiste accueillait une délégation de la communauté musulmane de Porto-Vecchio, ayant répondu à l’appel de la mosquée Mohamed V, pour se joindre en guise de soutien et de fraternité, à la population catholique, suite à la tragédie de la Cathédrale de Nice.

Rassemblés devant l’église en attendant le début de l’office, ils ont offerts des œillets blancs à tout le monde (signification d’amour, dans le langage des fleurs).

En premier lieu, l’abbé Frédéric Constant, avait  procédé  dans la chapelle Ste Croix, à l’intronisation de deux nouveaux membres dans la Confrérie.

Le Maire de Porto-Vecchio, Christophe Angelini  était présent accompagné du Député Paul-André Colombani, de Michel Giraschi, 1er adjoint, des membres de son équipe municipale, et de Ghjacumu Antonu Robin, son Directeur adjoint.

La délégation musulmane est rentrée dans l’église  avec les fidèles catholiques  porto-vecchiais, et c’est très attentivement que tout le monde a écouté le sermon de l’abbé, après qu’il eut fait la lecture d’un passage de la Bible.

Sermon, dont nous publions quelques extraits :

« Nous nous étions retrouvés, il y a plusieurs mois pour faire mémoire au Père Jacques, nous voici ce matin pour faire mémoire de tous ces attentats dans notre pays et à travers le monde. Lorsque nous parlons d’attentats, nos épaules frémissent, nous regardons devant ou derrière nous

« Nous ne savons pas jusqu’où ira le Malin, il se sert de nous pour nous diviser. Tous ceux et celles qui engendrent la mort ne savent pas ce qu’ils font. »

« Ce n’est pas en tuant que nous gagnons le ciel, c’est en se donnant gratuitement les uns envers les autres, chacun dans notre manière de croire, de prier et de partager. »

« Cet Evangile, que nous venons d’entendre, nous ne l’avons pas choisi pour notre rassemblement, il retentit dans toutes les églises du monde entier. »

« Ce ne sont pas que les catholiques qui sont touchés à travers ce drame  de Nice, c’est tous ceux et celles qui prient pour eux-mêmes et pour les autres. On ne peut pas tuer quelqu’un qui ouvre son cœur. On ne peut pas tuer, tout simplement, c’est un commandement de Dieu. »

« Frères et sœurs, chacune et chacun de nous aurait pu être éprouvé par ces attentats. Aujourd’hui, nous sortons de nos maisons, nous nous mélangeons, avec nos cultures, nos civilisations, et  nos croyances. Chacun de nous n’est pas à l’abri de la folie nouvelle. N’entrons pas dans la division de nos comportements  égoïstes à travers un profit ou des intérêts personnels ou politiques. Ce sont les petites rencontres quotidiennes qui commencent à transformer le monde. »

« Prions pour que la démarche que nous vivons ensemble, ce matin, en cette fête de la Toussaint, soit porteuse d’espérance. Il ne faut pas se taire ; à toutes les personnes que nous connaissons, il faut leur dire l’amour de la paix, l’amour de Dieu, l’amour du prochain. Lorsque l’on se tait, on laisse avancer le mal. Prions aussi pour tous les dirigeants des peuples. Ils ont de graves responsabilités. Nous leur avons confié, les uns et les autres d’être au service de toute l’humanité. Ils n’y arrivent pas toujours. Demandons au Seigneur, de les fortifier et que leurs cœurs s’ouvrent à l’infini bonté des miséricordes de Dieu, pour qu’ils puissent servir leurs peuples avec amour, pour que la joie revienne dans chacun de nos cœurs….. »

A l’issue de cette messe, les musulmans que nous avons interrogés ont déclaré être très heureux d’avoir pu participer à cette messe avec les catholiques porto-vecchiais, et ont déclaré avoir une grande estime pour l’abbé Constant. Des marocaines que nous côtoyons tous les jours, nous ont confié «  c’est la 1ère fois que nous sommes entrés dans une église, et nous avons trouvé cette cérémonie très apaisante. De l’autre côté, les fidèles catholiques, un peu surpris au début de voir une autre communauté  se joindre à eux, les ont remerciés chaleureusement  pour leur démarche amicale, et leur soutien.   

Irène Ferrari Porto-Vecchio

Partagez cet article :