L’OMS (Office Municipal Des Sports) De Porto-Vecchio Sur Sa Rampe De Lancement

L’OMS (Office Municipal Des Sports) De Porto-Vecchio Sur Sa Rampe De Lancement

16 octobre 2020 0 Par MMS
Partagez cet article :

La création d’un Office Municipal des Sports faisait partie des nombreux projets  de l’équipe municipale, qui en avait fait état lors des différents meetings  de campagne. Ce sera un premier OMS en Corse. 

Mardi soir, 15 associations sportives se sont retrouvées dans la salle de réunion du Cosec de Porto-Vecchio, répondant à la demande de Véronique Filippi  adjointe aux sports et Bernard Cauvin, nouveau directeur du Service des Sports. Cette réunion  a pris la forme d’une assemblée constitutive pour la création de l’OMS, pendant laquelle chacun a pu donner son avis et poser les questions relatives aux buts, à l’organisation  et aux charges afférentes  à la création de cette association loi 1901. Vues leurs fonctions respectives Bernard Cauvin et Véronique Filippi ont précisé d’emblée, qu’ils ne pouvaient  pas faire  partie de cette assemblée constitutive. M. Cauvin a distribué aux présidents des associations présentes, un texte à étudier pour que, dans une prochaine réunion, chacun puisse donner son avis, et en discuter. De là, ils pourront  tous ensemble élaborer  les statuts  nécessaires à la déclaration officielle, et ensuite procéder à l’élection d’un bureau.

Portrait du  directeur  du service des sports

Bernard Cauvin est donc le tout nouveau Directeur du service des Sports, il est dans cette fonction depuis le 1er Octobre, après avoir été choisi  par la municipalité pour ses compétences, «  je viens  nous dit-il d’un poste d’accueil de loisirs sans hébergement (ALSH). Je suis animateur territorial, et j’ai accéder  au poste de cadre par concours après avoir suivi tous les stages et les formations nécessaires. J’ai l’habitude des enfants, je suis président depuis 15 ans d’une association de Self Défense Taekwendo, dont l’enseignant est M. Salvatore Natal, et j’ai l’expérience en tant que fonctionnaire dans l’animation, l’encadrement des enfants, l’évènementiel, et les rapports avec le personnel du Service des Sports. »

Son rôle et sa vision de l’OMS

 « Les 15 associations présentes, totalisent 1989 licenciés  nous explique Bernard Cauvin, et j’ai l’intention de tracer le sillon aux jeunes qui suivront pour relever le défi du projet et le concrétiser. J’organise  pour cela  des réunions de travail, ce qui n’était pas vraiment l’habitude auparavant. Je fais le lien entre l’Administration, la volonté politique, et le monde associatif existant. Je suis porteur du projet mais c’est la société civile qui doit s’en emparer, c’est pourquoi, ni Véronique Filippi, ni moi, ne faisons partie de cette assemblée constitutive. »

Avec un petit sourire de sous-entendus, il continue en estimant  que dans l’OMS, « c’est la démocratie qui s’exprime, on n’y est pas trop habitué », tout en rappelant qu’il ne faut pas non plus enlever à chaque association, son autonomie. La Collectivité n’a pas à intervenir, sauf en aide au démarrage  et pour donner une impulsion  à cette association, qui est, selon lui, un formidable outil démocratique.

Le mot de la fin presque poétique

«  Un OMS dit-il, c’est le regroupement de la matière grise de l’ensemble du monde associatif, en une entité qui prend une existence juridique au travers de la création  d’une association loi 1901 »

La parité Hommes/Femmes n’était pas au rendez-vous  dans cette réunion, souhaitons qu’elle le soit prochainement.

Irène Ferrari Porto-Vecchio

Partagez cet article :