FDSEA De Haute Corse : “Il Faut Maintenir L’enveloppe Prévue Au Désendettement Social De L’agriculture Corse”.

FDSEA De Haute Corse : “Il Faut Maintenir L’enveloppe Prévue Au Désendettement Social De L’agriculture Corse”.

1 août 2020 0 Par MMS
Partagez cet article :

La FDSEA de Haute-Corse, dans un communiqué demande que le montant d’un de ses actifs dont le montant a été conservé par l’Etat serve au règlement de la dette sociale de l’agriculture corse.

La FDSEA de Haute-Corse s’associe à la demande de la MSA de Corse concernant le maintien de l’enveloppe Corse pour le désendettement social de l’Agriculture.
Beaucoup de situations d’agriculteurs et d’entreprises agricoles corses ont pu ainsi, socialement être réglées mais d’autres restent en suspens.
Pour certains dossiers, les dettes accumulées remontent à plusieurs dizaines d’années et trouvent leurs origines, pour la plus part, dans contexte de politique discriminatoire entre des agriculteurs ayant le statut de « rapatrié » et donc exonéré de toutes charges sociales, et des agriculteurs locaux, corses n’ayant bénéficiés d’aucune prise en charge spécifique.

Au contraire à cause du fonctionnement chaotique de la MSA de Corse de
l’époque, jamais aucune solution valable de désendettement n’avait pu être
trouvée, faisant les beaux jours des différents huissiers.
La FDSEA de Haute-Corse, elle-même concernée par ce plan de désendettement, se trouve aujourd’hui lésée par un accord avec la MSA de Corse qui n’a pas pu aboutir.

En effet, suite à la vente d’un actif de la FDSEA de Haute-Corse, l’Etat a saisi et conservé le montant de cette vente qui devait donc servir au règlement de la dette sociale.
Aujourd’hui, si l’enveloppe pour le désendettement social de l’agriculture corse repart, comme beaucoup d’autres entreprises agricoles et d’agriculteurs, la FDSEA de Haute-Corse ne pourra pas retrouver une situation normale et sortir enfin d’un disfonctionnement social qui n’a que trop duré.

Partagez cet article :