Covid-19 : point de situation du 23 juillet en Corse et en France

Covid-19 : point de situation du 23 juillet en Corse et en France

23 juillet 2020 0 Par MMS
Partagez cet article :

En Haute-Corse, un nouveau patient positif sur 97 prélèvements.

En France métropolitaine la transmission du Covid-19 est en progression depuis la troisième semaine consécutive et touche toutes les tranches d’âge.
Quatre départements sont les plus touchés: Mayenne et les Vosges, le Finistère et la Gironde.

Dans tous les départements, les évènements, les regroupements, les fêtes familiales ou amicales, que favorisent la période estivale, font oublier les mesures de préventions (gestes barrière, masques…), et favorisent la reprise de l’épidémie.

Le point sur la situation (23 juillet 2020) de Santé Publique France

En France métropolitaine, la transmission de l’infection à SARS-COV-2 est en augmentation pour la troisième semaine consécutive. Cette augmentation concerne désormais toutes les tranches d’âge.
Depuis la semaine 29, l’augmentation concerne également les personnes âgées de 75 ans et plus, et coïncide avec une augmentation des signalements par les établissements médico-sociaux incluant les collectivités de personnes âgées. Ces résultats invitent à la plus grande vigilance puisque que c’est dans cette population que surviennent les plus grands nombres de décès dus au SARS-CoV-2.

La diminution des tests chez les personnes ayant des symptômes récents couplés à une augmentation chez celles ayant des symptômes plus tardifs fait craindre une augmentation des délais de dépistage qui pourrait être la conséquence d’une augmentation des délais d’attente pour la réalisation du test de RT-PCR.

En France métropolitaine, le nombre de départements classés en niveau de vulnérabilité modéré ou élevé pour le SARS-CoV-2 est en augmentation. Quatre départements sont désormais concernés : Mayenne (élevé) et les Vosges, le Finistère et la Gironde (modéré).

En Guyane et à Mayotte, les épidémies liées au SARS-CoV-2 se poursuivent, mais les pics épidémiques semblent dépassés. Ces deux départements restent classés en niveau de vulnérabilité élevé.

La poursuite de la circulation virale et la confirmation à la hausse des indicateurs épidémiologiques pour ces 3 dernières semaines invitent fortement à maintenir la plus grande vigilance.

Les congés d’été, sont susceptibles de favoriser les comportements à risque, notamment dans le cadre d’évènements et de regroupement familiaux ou amicaux ainsi que lors d’évènements et rassemblements temporaires et de la diminution de l’adoption systématique des mesures de prévention par la population (défaut de respect de la distance physique, de lavage des mains du port du masque, embrassades, saluer en se serrant les mains…). Ces évolutions favorisent la reprise de l’épidémie et son moindre contrôle. S’y ajoutent la mobilité et la dispersion des populations pendant la période estivale ce qui rend les activités de contact tracing plus complexes à mettre en oeuvre.

La progression de la transmission du virus se confirme mais reste cependant modérée et donc maîtrisable par l’application stricte des mesures par chacun de nous, et l’intensification de la stratégie « tester-tracer-isoler ». 

Les chiffres clés en France au 23/07/2020
Partagez cet article :