Incendies: Lancement Du Projet GOLIAT

Incendies: Lancement Du Projet GOLIAT

26 juin 2020 0 Par MMS
Partagez cet article :

Jeudi matin, le projet G.O.L.I.A.T. (Groupement d’Outils pour la Lutte Incendie et l’Aménagement du Territoire), a été lancé en présence de Pierre Poli, président du SIS2A, Paul Miniconi, 1er vice-président, Tony Fieschi, directeur de Cabinet et le lieutenant-colonel Jean-Michel Saluzzo, chef du pôle territorial.

Une opération financée dans le cadre du Contrat de Plan Etat Région 2015/2020.
Ce projet de recherche scientifique, est porté par l’université de Corse, particulièrement en pointe dans ce domaine. Pour mémoire, l’équipe “feux” de Corte, jouit d’une réputation internationale avec une expérience de plus de vingt ans. Le CNRS et Aix-Marseille Université sont aussi partie prenante de ce projet.
Une opportunité saisie par les deux services d’incendie et de secours de Corse qui apporteront leur expertise et leur concours, pour la création d’outils opérationnels d’aide à la décision. Des outils qui pourront aussi être mis en oeuvre pour les actions de prévention.
Un projet qui comporte aussi un important volet sensibilisation.
Un format particulier pour ce lancement, si l’on tient compte de la situation sanitaire. Les sept partenaires se sont retrouvés en visio-conférence (Université de Corse, Aix-Marseille Université, SIS2A, SIS2B, ONF, parc naturel régional et société @).

Déroulement du projet G.O.L.I.A.T. (Groupement d’Outils pour la Lutte Incendie et l’Aménagement du Territoire)

Les feux de forêt constituent un risque majeur pour de nombreux pays dans le monde et 340 millions d’hectares de forêt sont détruits chaque année. La France, et plus particulièrement la Région Corse, est également fortement impactée par ce phénomène. De grands feux ont lieu chaque année sur l’île et au cours de ces dernières années une surface moyenne de 1144 ha est brûlée annuellement.

Actuellement, les acteurs de la lutte incendie et de l’aménagement du territoire travaillent en utilisant une expertise basée sur des connaissances empiriques des anciens feux sur les mêmes zones et leur expérience personnelle. Ils ne disposent pas d’outils d’aide à la décision qui pourraient apporter des éléments d’analyse complémentaire à leurs savoir.

Depuis plus de 20 ans, les chercheurs de l’Université de Corse et d’Aix Marseille Université travaillent sur une meilleure compréhension des phénomènes inhérents aux incendies de végétation afin de mieux les comprendre, les modéliser et les prédire. A l’Université de Corse, ces dernières années, des actions ont été menées conjointement par les chercheurs et les différents services opérationnels de la lutte incendie et de l’aménagement du territoire et le transfert de technologie des recherches a été amorcé.

Le projet GOLIAT permet de renforcer la synergie entre universitaires et opérationnels afin de réaliser des études et des prototypes d’outils d’aide à la décision utilisables pour la lutte incendie et l’aménagement du territoire. D’autre part, la prévention et la sensibilisation sur le risque incendie étant des points clefs pour la réduction de l’impact des feux de végétation, le projet GOLIAT intègre un grand nombre d’actions de sensibilisation et de prévention auprès des scolaires, du grand public et des décideurs.

Un projet decliné en 3 objectifs 

  • Approfondir les connaissances phénoménologiques et historiques des feux de végétation en Corse. Des recherches seront menées afin d’augmenter les savoir sur le comportement des feux de végétation, les feux ayant eu lieu en Corse, et les pratiques liées au feu et à sa maîtrise dans la société corse traditionnelle.
  • Développer des prototypes d’outils d’aide à la décision répondant aux besoins des opérationnels de la lutte incendie et de l’aménagement du territoire.  Quatre prototypes d’outils seront construits :
    • une base de données associée à un outil de visualisation d’informations dédiée aux feux ayant eu lieu en Corse;
    • un simulateur de comportement et d’impact de feux de végétation;
    • un outil de géolocalisation de points chauds à partir d’images prises par drone;
    • un guide pour les parcours de brûlages dirigés en sous-bois.
  • Réaliser un grand nombre d’actions de sensibilisation à la problématique des incendies de végétation en Corse, et de prévention, auprès des scolaires, du grand public et des élus.
Partagez cet article :