Le 196, Numéro D’urgence Unique Pour Sauver Des Vies En Mer

Le 196, Numéro D’urgence Unique Pour Sauver Des Vies En Mer

25 juin 2020 0 Par MMS
Partagez cet article :

L’arrivée de l’été et le déconfinement progressif vont impliquer pour la Corse-du-Sud un afflux d’estivants et le développement de
nombreuses activités nautiques !

Des activités qui peuvent s’avérer dangereuses

En 2019, 339 opérations de sauvetage en mer ont été menées dans le département de la Corse-du-Sud. Ce nombre s’explique par la multiplicité des activités en mer durant la période estivale (plongée, plaisance, sports de glisse, embarcations à moteur, etc.).

Une grande partie de ces opérations a comme cause directe ou indirecte des manquements aux règles de sécurité, des comportements à risque, ou a minima un défaut de vigilance dans certaines situations.

Sur toute la façade Méditerranéenne

3110 opérations ont été coordonnées par le Centre régional opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) Méditerranée en 2019, dont près de 66 % uniquement sur la période estivale. Au cours de ces opérations, près de 7300 personnes ont été impliquées, 1175 ont été secourues et, malheureusement, 35 personnes sont décédées (dont 12 baigneurs, plongeurs en bouteille et apnéistes).


Respecter les trois principes du PEA qui permettent de minimiser
les risques 

• se Préparer : être conscient de sa condition physique, consulter les prévisions météorologiques, avoir une bonne connaissance de l’activité.
• s’Equiper : porter l’équipement adapté à son activité et notamment le gilet de sauvetage.
• Alerter : disposer d’un moyen de signalisation sur soi et être prêt à alerter les secours (pour soi ou pour d’autres), notamment via le 196 et le canal 16 de la VHF qui permettent de joindre le CROSS Méditerranée et de déclencher les opérations de secours.

Des gestes écoresponsables

En plus de cette attention à la sécurité des loisirs nautiques, la préfecture maritime rappelle que la Méditerranée restera un lieu de détente
et de plaisir si les comportements éco-responsables deviennent un réflexe pour tous.

Deux gestes de base : vérifier que l’ancre ne détériore
pas l’écosystème sous-marin, notamment l’herbier de Posidonie, et ne rien jeter à la mer, utiliser les poubelles des ports.

La sécurité avant tout

Enfin, depuis le 1er juin 2019, il est obligatoire de marquer les voiles de kite afin de faciliter les recherches et, dans le cadre de la prévention
des risques, les loueurs professionnel et particuliers de navires doivent réaliser une vérification technique de leur navire, au moins une fois
par an, vérifications qui doivent être consignées dans un registre de vérification spéciale.

Prévention plongée
CROSSMED
Sécurité en Jetski
Partagez cet article :