ARS: Bulletin Epidémiologique Corse Spécial Covid-19 Publié Par Santé Publique France .

ARS: Bulletin Epidémiologique Corse Spécial Covid-19 Publié Par Santé Publique France .

5 juin 2020 0 Par MMS
Partagez cet article :

Les principaux indicateurs COVID-19 présentés sont issus de dispositifs de
surveillance visant à décrire la situation en communauté et à l’hôpital, tant sur le plan de la morbidité que de la mortalité : la surveillance des analyses réalisées par les laboratoires hospitaliers et de ville, le dispositif SurSaUD®
(SOS Médecins, services des urgences, mortalité toutes causes Insee), le réseau de médecins généralistes Sentinelles, la surveillance des infections respiratoires dans les établissements médico-sociaux, le dispositif SI-VIC (patients hospitalisés et décès en établissements de santé) et la surveillance des cas graves de COVID-19 dans les services de réanimation et de soins intensifs.

Indicateurs clés

− réseau Sentinelles : incidence des infections respiratoires aigües de 27 pour 100 00 habitants en S22 (semaine du 24 mai), stable par rapport à S21 ;
− SOS-Médecins : 1 % de consultations COVID-19 en S22. La part d’activité reste très faible ;
− laboratoires (en ville et à l’hôpital) : taux de positivité de 0,4 %, qui reste très faible ;
− services des urgences : 2 % de passages COVID-19 en S22, activité qui reste faible ;
− Ehpad : aucun nouveau cas chez les résidents depuis fin avril. Treize résidents sont décédés en Ehpad et 10 à l’hôpital ;
− cas hospitalisés pour COVID-19 (SI-VIC) : 27 patients hospitalisés (tous services confondus) au 2 juin, dont 5 en réanimation (spécifique COVID-19 ou non). La baisse du nombre de personnes hospitalisées se poursuit ;
− mortalité toutes causes : la mortalité reste aux alentours des chiffres attendus pour la saison (données non encore consolidées pour la dernière semaine) ;
− clusters : un cluster de 3 personnes a été identifié depuis la levée du confinement le 11 mai. En l’absence de nouveaux cas, celui-ci est maintenant clos.
Depuis plusieurs semaines, les indicateurs épidémiologiques de circulation du SARS-CoV-2 se maintiennent à des niveaux bas à très bas en Corse. Il n’y a aucun élément actuellement en faveur d’une reprise de l’épidémie.

Observations

En Corse, les 2 laboratoires publics (CH d’Ajaccio et de Bastia) et les 3 laboratoires d’analyses biomédicales remontent leurs données. Jusqu’en semaine 21, la surveillance virologique reposait sur les données transmises directement par les laboratoires. Depuis la semaine 22 (24 au 29 mai), elle s’appuie sur le système SI-DEP.
Les taux de positivité et d’incidence observés en Corse sont en baisse
depuis plusieurs semaines. En semaine 22, le taux de positivité régional était de 0,4 % (0,6 % dans le 2A et 0,2 % dans le 2B) et le taux d’incidence était de 1,7 résultats positifs pour 100 000 habitants (3,1 dans le 2A et 0,5 dans le 2B). Ces résultats montrent une circulation très faible à inexistante du virus à l’heure actuelle sur l’île.

Actes/consultations en médecine de ville pour suspicion de COVID-19

Le nombre de consultations effectuées par SOS Médecins pour suspicion de COVID-19 est de 2 en semaine (S) 22, représentant 1 % de leur activité. Ce pourcentage est en diminution par rapport à la S21 (5 %) et reste faible depuis la S18 (figure 4).
Le taux d’incidence des IRA mesuré, par le réseau Sentinelles est de 27 pour 100 000 habitants [0 ; 58] en S22. Il était de 27 [0 ; 54] pour la S21.
Ces données sont en cours de consolidation.

Passages aux urgences pour suspicion de COVID-19

Le nombre hebdomadaire de passages aux urgences pour suspicion de COVID-19 était de 32 en S22, représentant 2 % de leur activité. Ce pourcentage reste faible depuis la S17.
En Corse-du-Sud, aucune consultation pour COVID-19 n’a été effectuée au cours de la S22. Cette activité est faible et stable depuis la S17
(moins de 2 %).
En Haute-Corse, ce nombre était de 32 en S22, représentant 4 % de l’activité. Celle-ci est stable par rapport à la S21 (4 %).

Hospitalisations, admissions en réanimation, décès, sorties à domicile

Au 2 juin 2020 :

– 228 personnes retournées à domicile (122 en Corse-du-Sud, 106 en Haute-Corse) ;
– 27 personnes hospitalisées (24 en Corse-du-Sud, 3 en Haute-Corse), dont 5 personnes en services de réanimation ou de soins intensifs (3 en Corsedu-Sud, 2 en Haute-Corse) ; Le chiffre de 27 inclus les patients hospitalisés en soins de suite et de réadaptation (SSR), ce qui n’était pas le cas dans les données fournies jusqu’alors. Il ne s’agit donc aucunement d’une augmentation du nombre de patients hospitalisés depuis la semaine dernière.
– 60 personnes décédées à l’hôpital (50 en Corsedu-Sud, 10 en Haute-Corse). Pas de nouveau décès a signalé depuis le dernier point.

Le nombre de personnes hospitalisées par jour (dont réanimation/soins intensifs) présente une tendance à la baisse depuis le 17 avril (figure 6).
Après une baisse rapide entre le 4 et le 10 avril, le nombre de personnes en réanimation/soins intensifs présente une baisse plus lente depuis le 20 avril et est stable depuis le 18 mai (figure 7).
La moyenne d’âge des cas hospitalisés, dont en réanimation/soins intensifs, en date du 2 juin est de 74 ans.
Celle des cas en réanimation est de 71 ans. La moyenne d’âge des cas décédés en milieu hospitalier est de 82 ans

Surveillance des cas graves admis en services de réanimation

Cette surveillance nationale, débutée mi-mars, est basée en Corse sur les 2 services de réanimation des centres hospitaliers d’Ajaccio et de Bastia. Elle a pour objectif de documenter les caractéristiques des cas de COVID-19 admis en réanimation.

Au 2 juin, 39 cas ont été signalés, répartis en 29 patients résidents en Corse-du-Sud, 8 en Haute-Corse et 2 hors Corse. Le sex-ratio H/F était de 2,3 (27/12) et l’âge médian de 66 ans.
Onze patients (28 %) ne présentaient pas de facteur de risque. Vingt-deux patients (56 %) étaient âgés de plus de 65 ans. Hormis l’âge, les facteurs de risque les plus fréquemment rencontrés étaient un surpoids/obésité (33 %) et une pathologie cardiaque (26 %). Par ailleurs, depuis le 6 avril, 4 patients sur 7 (57 %) recensés présentaient une hypertension artérielle. Le délai médian entre le début des signes cliniques et l’admission en réanimation était de 8 jours. Quatre patients sont décédés au cours de leur hospitalisation et 30 sont sortis de réanimation.

COVID-19 : retrouver toutes les informations utiles sur le nouveau coronavirus sur le site de santé publique France

Partagez cet article :