Quand Christelle Combette Annonce L’opposition De Son Groupe Au GreenPass, Bianca Fazi répond ” Pour Autant Vous Ne Proposez Rien D’autre. Vous Êtes Toujours Contre … Contre Le Président De L’Exécutif”

Quand Christelle Combette Annonce L’opposition De Son Groupe Au GreenPass, Bianca Fazi répond ” Pour Autant Vous Ne Proposez Rien D’autre. Vous Êtes Toujours Contre … Contre Le Président De L’Exécutif”

30 mai 2020 0 Par MMS
Partagez cet article :

Vendredi, l’assemblée de Corse en session par vidéo conférence, présentait son rapport d’étape de sortie progressive et maitrisée du confinement.

Sur le sujet du Greenpass, Jean-Charles Orsucci, maire de Bonifacio et président du groupe Andà Per Dumane et Christelle Combette, du groupe Per l’Avvene, ont exprimé leur opposition précisant qu’il mettrait en péril la saison touristique de l’île.

La réponse de Bianca Fazzi, conseillère exécutive en charge de la santé et médecin urgentiste à l’hôpital d’Ajaccio ne s’est pas faite attendre, surtout à l’encontre de Christelle Combette, qui, de son avis, oppose tourisme et santé alors qu’une mesure préventive telle que le GreenPass pourrait au contraire rassurer la population corse et le touriste lui même.

Christelle Combette: “Sur combien de morts économiques avez-vous misé?

C’est sur un ton plutôt ironique, sourire aux lèvres que la conseillère à l’Assemblée de Corse “attaque” le rapport de la Présidente de l’ATC, dont “l’analyse très poussée, est digne des qualités … et grandes qualités d’économistes et d’universitaires  de notre Présidente de l’ATC…”. Pour la conseillère, ce rapport ne répond pas aux problématiques des professionnels du tourisme qui attendent bien plus que la réponse apportée: le GreenPass. Ce dernier ne serait pas fiable, il ne serait qu’un “coup médiatique”, “un buzz que le président de l’Exécutif recherche en permanence”, mais aussi irréalisable légalement et logistiquement, “mais aussi contre productif en terme de promotion de la Corse, autant dire aux gens de ne pas venir tout simplement. autant dire aux professionnels du tourisme de fermer tout simplement leurs établissements…”

Sur combien de morts économiques avez-vous misé? conclura t-elle.

Intervention de Christelle Combette, du groupe Per l’Avvene

Bianca Fazi, qui semblait abattue dans les premières secondes de son intervention, s’est dites choquée par les propos de Jean-Charles Orsucci et Christelle Combette. Rappelant que l’hôpital d’Ajaccio était toujours dans le plan blanc, elle interpelle directement l’élue de “Fieri d’esse aiaccini” qui, lance t-elle, “devrait s’occuper plus de l’hôpital et de ses soignants“.

En colère, Bianca Fazi, se dit encore choquée par la mise en doute de la crédibilité du conseil scientifique de Corse, qui est représenté par des professionnels éminents, la méconnaissance du fonctionnement de l’hôpital durant cette crise, les insuffisances, les manques de matériels essentiels, de professionnels, leur épuisement… “vous prenez souvent les exemples qui vous arrangent mais pas ceux qui vous dérangent… Faire face à l’afflux de patients, si cela devait être le cas cet été, soulèveraient les mêmes problèmes que lors du début de la pandémie.

Vous opposez l’économie et la santé… nous nous voulons à la fois faire venir des touristes et protéger la population corse, les touristes et les soignants” . Pour la conseillère exécutive, au même titre que d’autres pays qui le demandent, le GreenPass n’est pas un frein pour voyager si on en a le désire. “Ce qui vous fait peur c’est que l’on perde une saison, non pas pour les petits, mais pour les gros, et ça, ça me dérange. Je ne sais pas si vous êtes experte en économie, mais en humanité certainement pas. “

Bianca Fazi termine son intervention en précisant à Christelle Combette qu’elle s’oppose à tout, “c’est toujours le contre, contre le Président de l’Exécutif. Gilles Simeoni n’est pas mathématicien,” mais les professeurs et les médecins qui ont vécu cette crise sanitaire oui, rajoutera t-elle.

Bianca Fazzi, conseillère exécutive en charge de la santé et médecin urgentiste à l’hôpital d’Ajaccio

La réponse ce matin de Jean-Charles Orsucci à Bianca Fazzi

 
Dans un tweet ce samedi matin, Jean-Charles Orsucci a considéré que “la “contradiction est légitime dans un débat démocratique, mais qu’elle ne doit pas laisser place aux attaques personnelles, tendancieuses et agressives“.
 
Nous ne sommes pas toujours d’accord. Mais face aux mises en cause ad hominem, j’apporte mon soutien à Christelle Combette et remercie Jean-Guy Talamoni  pour avoir recentré le débat à sa juste place.”
Partagez cet article :