Le Préfet Et La Rectrice De Corse Déférent Au Tribunal Administratif La Décision De La CDC De Ne Pas Ouvrir Les Collèges Et Lycées.

Le Préfet Et La Rectrice De Corse Déférent Au Tribunal Administratif La Décision De La CDC De Ne Pas Ouvrir Les Collèges Et Lycées.

29 mai 2020 0 Par MMS
Partagez cet article :

L’annonce de la réouverture des écoles, collèges et lycées par le premier ministre jeudi, a remis d’actualité la décision de la Collectivité de Corse de laisser les collèges et lycées fermés jusqu’à la prochaine rentrée scolaire. Le préfet et la rectrice de Corse jugeant que cette décision “rompt le principe d’égalité”, déférent au tribunal administratif de cette décision.

Le communiqué

Le Ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse a annoncé hier, jeudi 28 mai, la réouverture de l’ensemble des écoles, collèges et lycées situés en zone verte.

Dans notre académie, 40% des écoles de Corse du Sud et 30% des écoles de Haute-Corse ont d’ores et déjà rouvert pour accueillir 1500 élèves. La concertation se poursuit avec l’ensemble des maires pour décliner le protocole sanitaire dans chaque école. La priorité absolue reste la sécurité de nos élèves et de tous les personnels.

L’Ecole de la République plus que jamais doit répondre à une urgence sociale.

Il est aujourd’hui de la responsabilité des maires, avec l’appui de l’Education nationale et des services de l’Etat, de tout mettre en œuvre pour permettre à chaque enfant de Corse de renouer un lien direct avec son école avant la fin de l’année scolaire.

Il est tout aussi souhaitable que les collèges et les lycées, maintenus fermés par la décision de la Collectivité de Corse, puissent accueillir de nouveau des élèves. Des chefs d’établissement en font la demande, des parents, sur le principe du libre choix, en expriment le besoin. Surtout pour nombre de nos élèves, ce retour constitue une impérieuse nécessité.

Face à cette situation singulière qui rompt le principe d’égalité, en méconnaissance des compétences respectives, le choix a été fait de déférer au tribunal administratif la décision de la Collectivité de Corse. Là aussi, un examen au cas par cas de la réouverture des établissements peut être entrepris dès maintenant avec l’appui du rectorat et des services de l’Etat.

Partagez cet article :