Déconfinement, “Il Sera Progressif Et Ne Doit Pas Etre La Marque Du Relâchement De Notre Vigilance”. Edouard Philippe

Déconfinement, “Il Sera Progressif Et Ne Doit Pas Etre La Marque Du Relâchement De Notre Vigilance”. Edouard Philippe

7 mai 2020 0 Par MMS
Partagez cet article :

Emmanuel Macron lors du Conseil de défense a confirmé la levée progressive du confinement le 11 mai. Le Premier ministre, Edouard Philippe, s’est exprimé depuis Matignon pour préciser les modalités concrètes du déconfinement entouré des ministres de la Santé, de l’Education, de l’Économie et des Transports. Le processus va durer au minimum plusieurs semaines”, les gestes barrières et de distanciation physique seront essentiels dans la lutte contre l’épidémie a précisé le ministre de la Santé.

Une nouvelle carte bicolore

La carte  présentée ce jour Olivier Véran présente la carte faisant la synthèse de trois indicateurs : celui de la pression épidémique, de la tension sanitaire et de la capacité en matière de tests. Elle ne comporte désormais que deux couleurs, divisant le pays en deux :

-les départements en verts où la vague épidémique a été freinée : S’ils se maintiennent en vert les trois prochaines semaines, une nouvelle étape du déconfinement sera envisagée début juin.
-ceux en rouge où le virus circule encore : Le déconfinement y est possible mais sans ouverture des collèges, des parcs et jardins.

La situation est particulièrement tendue dans les Hauts-de-France, le Grand Est, la Bourgogne-Franche-Comté, la Sarthe et le Loir-et-Cher. Les deux départements métropolitains Paris et le Val-d’Oise sont en rouge.

 Tous les départements d’Ile-de-France, des Hauts-de-France, de la Bourgogne et du Grand-Est restent en rouge. “L’indicateur étudié en priorité est le niveau de tension des services de réanimation des hôpitaux”, précise le ministre

Voici la carte reprenant les trois indicateurs : la capacité de tests, la circulation du virus et le taux d’occupation des lits de réanimation par des formes graves de Covid-19. Les régions Ile-de-France, Hauts-de-France, Grand-Est et Bourgogne-Franche Comté sont en zone rouge. Le reste de l’Hexagone est en zone verte.

Mayotte et Île de France: Le niveau de circulation du virus est également “bien plus élevé qu’ailleurs.

Le déconfinement est reporté à Mayotte car le virus y circule activement, mais pas en Île de France.
Les interdictions d’arrivée dans tous les territoires d’outre-mer seront maintenues au-delà du 11 mai avec obligation de quatorzaine.
Les trois premières semaines, les règles très strictes, des mesures supplémentaires ne sont pas excluent si la situation ne s’améliorait pas.

Le secrétaire d’Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a précisé qu’en Ile de France les employeurs se sont engagés à mettre en place une attestation avec détail des créneaux horaires. L’accès aux quais pourra être refusé si les attestations ne sont pas présenté. Aucune amende n’est prévue. 

En cas de symptômes du Covid-19

Il faut contactez immédiatement votre médecin qui vous demandera de rester chez vous, en isolement a précisé le ministre de la santé. Si le test est positif, il vous suivra tout au long de votre maladie et alertera l’Assurance Maladie qui débutera une enquête pour appeler les personnes ‘cas contact’. L’isolement durera de 8 à 10 jours.

Les “cas contacts” seront testés par PCR, comme une personne malade sept jours après avoir été en contact avec la personne malade, le meilleur moment pour débusquer le virus explique le ministre. Si le test revient négatif, le médecin proposera d’alléger l’isolement mais il durera sept jours supplémentaires. Il sera possible d’être confiné dans un lieu autre que le domicile familial, comme un hôtel. 

Une prime défiscalisée pour les personnels des EHPAD

Une prime dde 1 500 euros sera versée dans les prochaines semaines aux personnels des Ehpad dans les 33 départements dans lesquels l’épidémie est la plus de forte. Elle sera de 1 000 euros dans les autres départements. Une prime sera également versée aux établissements chargés du handicap.

Le gouvernement débloque au total 475 millions d’euros de crédits supplémentaires pour tous les personnels de tous les Ehpad de France, quel que soit leurs statuts.

La rentrée scolaire

Ce ne sera une reprise et non une rentrée scolaire. Quatre situations seront possibles, soit l’enfant sera à l’école, en étude, dans les locaux périscolaires ou à la maison dans le cadre de l’enseignement à distance. La semaine prochaine 80% à 85%  des écoles ouvriront la semaine prochaine pour un million d’élèves avec 130 000 professeurs. 87% et 90% des communes ont préparé cette reprise.

Le protocole sanitaire pour les écoles prévoit des mesures de désinfection, avant et après la rentrée, un nombre d’élèves par classe qui dépendra des locaux, une distance de sécurité en permanence et des croisements réduits au minimum, des récréations sans contacts et un lavage des mains systématiques.

Transports, déplacements, accès aux plages, les cultes, les frontières, le sport, les centres commerciaux.

En Ile-de-France, la RATP passera de 30% aujourd’hui à plus de 75% de trafic dès lundi prochain, avec une fréquentation qui reste limitée à 15%. Le télétravail pour tous ceux qui le peuvent restera la règle. L’Etat mettra à disposition des masques dans les premiers jours du déconfinement pour les distribuer en appoint aux personnes qui n’auraient pas pu s’en procurer. L’absence de port de masque pourra faire l’objet d’une verbalisation, donc une amende de 135 euros.

Les déplacement interrégionaux sont fortement limitées pendant la première période du déconfinement” avec une offre réduite. Pour les TGV et Intercités, on passera de 7% de l’offre à 20 à 30% le 11 mai avec maximum 40% de l’offre habituelle fin mai. Pour faire respecter la règle des 100 kilomètres, une nouvelle attestation sera publiée sur le site du ministère de l’Intérieur.

Pour l’accès aux plages, la règle générale reste la fermeture. Le préfet peut autoriser l’accès aux plages, lacs et centres nautiques sur demandes des maires.

L’accès aux cultes, sera travaillé avec l’ensemble des responsables cultuels sur les conditions de reprise.

Les frontières restent fermées mais la libre circulation des travailleurs transfrontaliers reste préservée.

La pratique sportive en extérieur et individuelle sera autorisée. Les rassemblements devront se limiter à 10 personnes. Au moins jusqu’au 2 juin.

Led centres commerciaux de plus de 40 000 mètres carrés, pourront rouvrir en accord avec les préfets sauf en Ile-de-France en zone rouge.

L’activité économique

Pour Bruno Lemaire Ministre de l’économie c’est un des enjeux majeurs du 11 mai. L’activité économique doit reprendre dans des conditions de sécurité sanitaire maximale pour les salariés. Tous les commerces rouvriront à l’exception des cafés, bars, restaurants dont la date de réouverture sera fixée à la fin du mois de mai.

Le fonds de solidarité continuera jusqu’à la fin du mois de mai.
Les charges sociales patronales de mars, avril et mai seront totalement supprimées pour tous les secteurs contraints à une fermeture administrative”.

La TVA sera à 5,5% pour tous les masques artisanaux et industriels qui répondent aux normes Afnor.

Chaque entreprise doit recourir au télétravail, particulièrement en Ile-de-France et aux horaires décalés.

54 guides métiers ou sectoriels co-élaborés avec les professionnels et soumis à la consultation des partenaires sociaux sont disponibles sur le site du ministère du Travail”, il y en aura 60 en tout, dimanche, précise la ministre du travail Muriel Pénicaud.

Les centres de formations des apprentis et de formation continue pourront rouvrir progressivement le 11 mai.

Partagez cet article :