Ouvertures Des Ecoles: Julien Morganti Demande Au Maire Une Prise De Position Claire.

Ouvertures Des Ecoles: Julien Morganti Demande Au Maire Une Prise De Position Claire.

27 avril 2020 0 Par MMS
Partagez cet article :
Julien Morganti, élu municipal de l’opposition demande au Maire de Bastia, dans un communiqué, de prendre position pour une ouverture ou pas des écoles le 11 mai et de connaitre son plan en matière de gestes barrières (commande de masques, gels,..) pour la sécurité de tous.
 
 
Reprise de l’école ou non ? Les bastiaises et les bastiais veulent savoir !
A l’attention de la Mairie de Bastia.
Depuis plusieurs jours, de nombreux bastiais, enseignants, personnels communaux et écoliers s’interrogent sur les modalités retenues par la mairie de Bastia pour une reprise progressive ou non des cours le 11 mai.
Actuellement, chaque commune définie un plan, dans le cadre de ses missions et en concertation avec les représentants des enseignants et des parents d’élèves, pour que chacun, selon ses propres convictions, se positionne, s’organise et prenne une décision.
Le 21 avril dernier, notre groupe politique a formulé, dans un souci de responsabilité, des propositions autour de 3 axes : temps scolaire adapté, aménagement concerté des locaux et protection des adultes et des enfants. Ces 14 préconisations ont vocation à informer, rassurer et lancer la concertation pour prendre la meilleure décision.
Au niveau national, nombreuses sont les communes à avoir, dans un esprit d’anticipation, réalisé des commandes de masques, gels et tests.
A Bastia, il serait préjudiciable d’attendre le dernier moment pour connaitre la position de la municipalité sortante.
Il devient donc urgent de rendre public votre plan auprès de la population et plus particulièrement auprès de la communauté éducative.
Par conséquent, nous sollicitons la tenue d’une réunion exceptionnelle dématérialisée du conseil municipal pour participer à l’élaboration d’un plan le plus adapté à la situation sanitaire du moment.
A défaut, les cours, même à minima, ne pourront pas être assurés.”
Julien Morganti
Conseiller municipal d’opposition

Dans un précédent communiqué, l’élu, pour garantir la sécurité de tous
avant d’envisager toute reprise de l’école le 11 mai, proposait 14 préconisations dont les mesures devaient être ajustées selon l’évolution de la situation, à défaut, les cours, même à minima, ne pourraient pas être assurés.

Les 14 préconisations 

  • Temps scolaire adapté :

– Accueil alterné des enfants d’une même classe afin de réduire les effectifs et faire respecter les mesures de distanciation (par demi-journée ou un jour sur deux)
– Temps scolaire réduit de 30 minutes par demi-journée afin de permettre un accueil et une sortie espacée (9h-11h30 et 14h-16h30)
– Temps de récréation réduit et décalé par classe
– Cantine et garderie fermées dans un premier temps

  • Aménagement concerté des locaux :

– Une seule entrée et une seule sortie par un autre lieu, régulée par un personnel communal
– Aménagement spécifique des salles de classes et de tous les espaces communs (couloirs et toilettes) en concertation étroite avec les enseignants avant le 11 mai.
– Faire respecter les mesures de distanciation : marquages au sol, cheminements d’entrée et de sortie afin qu’aucun enfant n’ait à se croiser
– Désinfection bi-quotidienne des locaux (à la pause méridienne et en fin d’après-midi) et du mobilier urbain aux alentours des établissements
– Gel hydroalcoolique à l’entrée et à la sortie de chaque établissement ainsi qu’à l’entrée de chaque classe

  • Protection des élèves et adultes

– Tester l’ensemble des enseignants et personnel avant la reprise du 11 mai
– Mise à disposition de moyens de protection en nombre suffisants jusqu’aux vacances d’été : masques FFP2 ou à défaut chirurgicaux, gel hydroalcoolique et savon
– Passage journalier dans l’établissement d’un personnel de santé pour garantir le respect des règles et assurer la veille sanitaire
– Présence d’un psychologue scolaire pour accompagner, rassurer et expliquer aux enfants les mesures sanitaires
 – Mise en place d’une procédure unique d’urgence en cas de suspicion de Covid-19

Partagez cet article :