Covid-19: Modalités De Fonctionnement Des Centres De L’association “Les PEP 2B”.

Covid-19: Modalités De Fonctionnement Des Centres De L’association “Les PEP 2B”.

17 mars 2020 0 Par MMS
Partagez cet article :

Face à la crise sanitaire liée au coronavirus, l’association les PEP 2B (Association Départementale des Pupilles de l’Enseignement Public de Haute-Corse) explique dans un communiqué les modalités de fonctionnement des centres recevant du public en situation de fragilité pour la plupart.

Aujourd’hui 17 mars 2020, face à la situation de crise liée au coronavirus, l’association des PEP 2B informe que :
Dans les établissements et services médico-sociaux :
– Tous les rendez-vous sont annulés.
Les salariés de l’AD PEP 2B sont en télétravail : à partir de la liste des usagers, ils contactent les familles et organisent avec elles un lien à distance.
– Pour les situations à risques et urgences :
Vous pouvez téléphoner au :
CMPP : 04 95 30 09 70
BAPU : 04 95 30 09 72
CAMSP : 04 95 33 49 46
CDAV/SESSAD 04 95 34 08 87
CRA : le contact s’effectue par la messagerie : cracorsica@gmail.com
• dans tous les établissements un transfert d’appel sera programmé vers le téléphone du chef de service de chaque centre PEP 2B qui reste en relation permanente avec les directions médicales.
• les directrices médicales, médecins et chefs de service autorisés, après avoir étudié la demande des familles par téléphone pour en évaluer le caractère réel de difficulté ou d’urgence, se déplaceront et recevront dans les établissements l’usager en respectant les mesures barrières et port du masque.

Dans les centres d’immersion linguistique et de séjours scolaires et de vacances PEP 2B :
Centre de Bastelica,
Centre de Savaghju,
Centre de L’Oretu di Casinca,
Centre Bastia-Campanari,
l’accueil est fermé, tous les séjours sont annulés jusqu’à nouvel ordre.

En cette période difficile, aidons-nous les uns les autres en nous préservant grâce aux gestes-barrière et en limitant nos déplacements au strict nécessaire.
N’oublions pas que ces mesures aideront éventuellement les services hospitaliers à aider chacun de nous, chacun de nos proches.”

Partagez cet article :