Le Mariage En Progression Sur L’île, Le Divorce En Net Recul.

Le Mariage En Progression Sur L’île, Le Divorce En Net Recul.

14 février 2020 0 Par MMS
Partagez cet article :

En 2017, 1 245 mariages ont été célébrés en Corse, soit sur une année 3,7 mariages pour 1 000 habitants. Un chiffre qui a progressé sur la dernière décennie (11% de plus qu’en 2007),  alors qu’il est en net diminution au niveau national (-14% en 10 ans). Les deux tiers des mariages unissent deux personnes qui se marient pour la première fois, une part plus faible qu’en France. L’âge de la nuptialité est plus tardif sur l’île et a davantage reculé en 10 ans. Comme au niveau national, les divorces sont de moins en moins nombreux.

Qui se marie en Corse
En Corse, 87 % des mariages célébrés unissent des personnes vivant sur l’île. Une proportion toutefois inférieure à la moyenne française où 93 % des futurs conjoints résident dans la région où ils s’unissent. Les personnes convolant en Corse mais qui n’y résident pas, habitent principalement en Île-de-France (32 %) et en PACA (26 %), principales régions d’installation de la diaspora.

Majoritairement des premiers mariages
Dans la région, 65 % des unions sont célébrées entre deux personnes pour lesquelles c’est le premier mariage (contre 72 % en France).
Ainsi, dans 35 % des unions insulaires de l’année 2017, au moins l’un des deux conjoints a déjà été marié,(+7 points qu’en France).
Il s’agit plus souvent d’un premier mariage pour les femmes (80 %) que pour les hommes (73 % de première union). Cet écart est pratiquement inexistant en France (80 % pour les hommes et 81 % pour les femmes). Le remariage fait suite à un divorce dans 97 % des cas (3 % veuvage).
Enfin, au moment du mariage, la part des couples n’ayant pas d’enfants en commun est plus importante dans la région (76 % contre 71 % en moyenne nationale).

Des divorces en baisse
Comme au niveau national, le nombre de divorces en Corse est en constante diminution sur la dernière décennie. En 2017, 371 jugements de divorce ont été prononcés soit une chute de 43 % contre 33 % en France. Cette tendance s’est particulièrement accentuée entre 2016 et 2017 marquant ainsi le plus net recul depuis 10 ans.
Les couples qui divorcent en 2017 sont mariés en moyenne depuis près de 14 ans et 54 % d’entre eux ont des enfants mineurs. La moitié des femmes ont moins de 45 ans lors de la séparation, contre un tiers des hommes.

Une faible concurrence du Pacs sur l’île
En 2016, 590 Pactes Civils de solidarité ont été conclus en Corse, 3 fois plus qu’il y a 10 ans. Bien qu’en constante évolution depuis 2006, cette forme d’union reste minoritaire sur l’île. Les Pacs y représentent 34 % des unions (mariages et Pacs) contre 45 % au niveau national.

Très peu d’unions entre personnes de même sexe
Les unions entre personnes de même sexe sont encore moins fréquentes sur l’île qu’au niveau national. Elles représentent 2,9 % de l’ensemble des mariages en Corse en 2017 (3,1 % en France) et 1,4 % des Pacs de 2016 (3,7 % en France).

Enquête de Marie-Pierre Nicolaï pour l’Insee

Partagez cet article :