Une Bibliothèque Vivante A Porto-Vecchio

Une Bibliothèque Vivante A Porto-Vecchio

21 janvier 2020 0 Par MMS
Partagez cet article :

La Bibliothèque vivante est une bibliothèque dans laquelle les livres sont des personnes qui racontent une facette de leur vie, leur expérience professionnelle, leur métier, leur engagement, et dialoguent avec les lecteurs.

Sortie du cerveau bouillonnant de la présidente d’”A Rinascita,commerçants de la Haute Ville”, Sandra Morelli, cette idée de bibliothèque a trouvé une adhésion très enthousiaste de la part de  Cathy  Rondot du Secours Catholique. Cette forme de bibliothèque vivante existe déjà ailleurs, dans plusieurs villes.Elles ont trouvé de l’aide et des conseils de gestion avec La Bibliothèque Vivante de Paris.

Pourquoi cette idée?
Ce concept peut paraitre surprenant, mais ces deux jeunes femmes ont expliquée leur démarche: « nous avons constaté  au fil de nos différentes activités que les gens y participant ne se côtoient plus une fois l’activité terminée. Alors nous avons pensé que si les gens ne maintiennent pas les contacts,(à part quelques uns),c’est parce-qu’ils ne se connaissent pas et n’osent pas faire la démarche de se connaitre mieux. »
« Lorsqu’une personne  va dans une bibliothèque, pour choisir un livre, elle le lit et ça s’arrête là,peut-être aurait-elle envie de discuter de l’histoire avec l’auteur. »

Le déroulement d’une séance
C’est donc ce que proposent Mmes Morelli et Rondot,elles vont réunir  le 8 Février de 14h30à 17h30, à la bibliothèque municipale,10 personnes qui ont accepté de jouer chacun le rôle d’un livre, pour raconter,leur histoire,leur parcours,leurs experiences, à un «lecteur» qui sera en l’occurrence un auditeur.
Chaque entretien «livre» et « lecteur », durera 20 minutes, pour laisser ensuite la place à un autre « lecteur » qui pourra passer à un autre «livre ».
La disposition du local de la bibliothèque municipale se prête bien, pour que livres et lecteurs puissent échanger en tout tranquilité. « Il n’y aura pas de propagande politique, même si des politiques ont le rôle d’un livre, ni de propagande religieuse même si des religions différentes participent » assure Mme Morelli, « juste des passages de vie, et d’expériences » ajoute Mme Rondot.  « Avec un désir de partage et de dialogue. »

A la fin des  « lectures » tout le monde se retrouvera   autour d’un apéritif , pour faire le bilan de ce premier évènement ,unique en Corse.

Partagez cet article :