Don Mathieu Santini Donne La Parole Aux  Porto-Vecchiais.

Don Mathieu Santini Donne La Parole Aux  Porto-Vecchiais.

13 janvier 2020 0 Par MMS
Partagez cet article :
Facebook
Twitter

Ce Dimanche après-midi sur le quai des pêcheurs, peu connu de la population, et en compagnie des colistiers de « Portivechju da Fà », Don Mathieu Santini a été satisfait d’avoir réussi à réunir 80 à 100 personnes, venus l’écouter mais surtout s’exprimer.

Il a tout d’abord rappelé  les grands axes de son programme en les développant,  et en  nommant à chaque fois les personnes qui seront en charge des dossiers, en cas de victoire aux municipales de mars 2020..

Les Grands Axes
Se loger : (avec Michel Chiocca)
« Depuis 10 ans, les porto-vecchiais ont un sentiment d’abandon, face aux  difficultés à se loger. Des corses se voient refuser les permis de construire sur leur terrain familial, car en l’absence de PLU  le maire a toute latitude pour donner un avis favorable ou non,»

Se Nourrir Sainement : Avec Barbara Astolfi 
« Nous avons besoin aujourd’hui de mettre les producteurs locaux, éleveurs, pêcheurs, maraîchers, et au-delà, les artisans sur un piédestal pour les valoriser. Nous avons la volonté de nous doter d’une régie agricole, d’acheter du foncier  pour faire de l’agriculture pour les cantines, les maisons de retraite, les crèches, le portage à domicile aux personnes âgées. Ces mesures créeront  aussi de l’emploi. »

Prendre Soin De Soi Et Des Autres : Avec Délia Andréani
«  C’est aussi s’occuper de la petite enfance, et de la jeunesse. Nous savons comme il est difficile de mettre des enfants à la crèche. Il n’y a plus de cohésion sociale, et on ne se voit plus qu’aux enterrements. La prévention concernant toutes les addictions, drogues, alcool, sida, etc, seront du domaine de Patricia Pasqualini, ce sont des sujets précise Don Mathieu  Santini qui doivent faire partie des actions d’un conseil municipal. »

La Sécurité : Avec Joseph Milanini
« Notre plus gros ennemi aujourd’hui, c’est le feu. Les débroussaillages ne sont pas faits, ou très peu, ce qui engendre une angoisse chaque été. Un plan a été financé à 80% par l’Europe, et il n’est pas actif. Avec la TVA, cela ne coûterait rien à la mairie, et ça ferait travailler les entreprises locales de débroussaillages. »

L’éducation Et La Culture :  Avec Mady Vincensini
Apprendre, se former, créer, s’ouvrir aux autres langues, parler sa langue.
La présentation de ces grands axes a représenté 15 minutes sur  une heure trente de cette réunion publique. Pendant le reste du temps les porto-vecchiais ont eu tout loisir de poser leurs questions, incités par Don Mathieu Santini. Les plus timides ont inscrit leurs questions sur un papier, relayées ensuite par Patricia Pasqualini. Chaque question a reçu sa réponse et ses explications. Il a été  question  de la liste  de « Portivechju da Fà » qui n’est pas encore close. « Elle sera présentée d’ici la fin du mois » a assuré Don Mathieu  Santini qui ne veut aucun cumul de mandat : « Je ne veux aucun cumul de mandat, ni au niveau du maire, ni des adjoints, chacun aura un poste et des missions. Un adjoint n’ira pas non plus à l’intercommunalité. »

 A une question concernant un éventuel accord au 2ème tour, sa réponse a été ferme : « Il n’y aura pas d’accord au second  tour. »

D’autres réponses  ont porté sur le port: « nous reviendrons sur la décision de donner le port en concession uniquement à des privés  (intervention de Michel Chiocca et Vincent Graziani).Le port doit rester en régie municipale, c’est le patrimoine de la commune. »

D’autres sujets ont été abordés par les personnes présentes et les colistiers concernés : Les réseaux courts, l’alimentation industrielle livrée dans les écoles et l’Ehpad, la création d’une conserverie, d’une cuisine municipale, d’un marché couvert, les déchets, les emballages, l’aire de jeux à côté de la station d’épuration, la privatisation des plages, le devenir de l’ancienne colonie de vacances   «  U Paradisu »qui serait donné à une entreprise pour un projet de trail, la construction de commerces et d’immeubles sur des zones humides, la piscine( 13millions d’euros) avec un SPA qui serait donné à un privé.

Autant de questions qui ont amené des réponses et des commentaires, du côté de « Portivechju da Fà », et qui prouvent que les porto-vecchiais  ont un grand désir de s’exprimer et d’être écoutés.

Partagez cet article :
Facebook
Twitter