Distribution D’éthylotests pour sensibiliser les Conducteurs A Une conduite Sobre le 31 Décembre.

Distribution D’éthylotests pour sensibiliser les Conducteurs A Une conduite Sobre le 31 Décembre.

31 décembre 2019 0 Par MMS
Partagez cet article :

Un contrôle préventif a été organisé lundi par la gendarmerie et la préfecture de Corse du Sud au rond-point de Baleone à Ajaccio, durant lequel des éthylotests ont été distribués aux automobilistes. Cette action s’est réalisée en présence de Guillaume Lericolais directeur de cabinet de la préfecture de Corse du Sud, de Tony Mouchet général de la gendarmerie, et Philippe Perot  commandant et chef de la brigade motorisée de Corse du Sud.

À la veille du nouvel an, cette action a pour but de rappeler aux conducteurs les risques liés à la conduite sous l’emprise d’alcool. Mardi durant la nuit de la saint Sylvestre les contrôles de la gendarmerie seront poursuivis pour faire en sorte que le 31 décembre reste une fête.

La conduite sous l’emprise d’alcool  fait partie des principales causes des accidents mortels ces trois dernières années en Corse du Sud, avec la vitesse.

L’accidentologie en Corse-du-sud : causes et publics touchés.
Du 1er janvier au 30 novembre 2019, 9 tués et 356 blessés ont été comptabilisés pour le département de la Corse-du-Sud, contre 10 tués et 298 blessés l’an passé.

La vitesse, est la cause principale des accidents mortels en Corse-du-Sud ces trois dernières années et demeure un enjeu majeur de la sécurité routière. La vitesse excessive est souvent associée à d’autres comportements dangereux comme les dépassements inadaptés et en corrélation directe avec la perte de contrôle du véhicule.

L’alcool et les stupéfiants, au regard des chiffres de l’accidentologie, restent un facteur accidentogène. On peut ainsi constater que la conduite sous l’empire de substances psychoactives est responsable de 6 accidents mortels en Corse-du-Sud sur les 3 dernières années.

Les plus de 50 ans et les séniors, représentent sur les trois dernières années 66% des tués et 33% des usagers impliqués dans les accidents corporels, ils sont donc la cible prioritaire du département pour les actions prévues en 2020.

Les jeunes, sont parmi les publics les plus touchés par les actions de prévention et de sécurité routière, notamment à travers l’Education nationale. Depuis trois ans, il y a une tendance à la baisse du nombre de victimes considérées comme jeunes (18-24 ans). Cependant cette courte tranche d’âge représente 16 % des usagers impliqués dans les accidents corporels. Les efforts doivent être poursuivis auprès de tous les jeunes d’autant plus que c’est à cet âge que les habitudes se prennent pour toute la vie.

Les deux-roues motorisées, en Corse-du-Sud l’accidentologie de deux-roues est prégnante et plus particulièrement celle des deux-roues circulant dans un groupe de moto. Depuis les trois dernières années les motocyclistes représentent 41 % des tués alors qu’au niveau national en 2018 ils représentaient 17 % des tués. Ils sont également impliqués dans 33 % des accidents corporels de la circulation routière du département.

Le risque routier professionnel, est en France la première cause d’accident mortel au travail. Au niveau du département, ce risque ne ressort pas de manière manifeste dans les statistiques. Cependant, il reste une des priorités de la sécurité routière.

“Pensez à rester en vie!”

Partagez cet article :