“Grandeur Et Misère Des Bandits De Corse”: Au Delà Du Fantasme.

“Grandeur Et Misère Des Bandits De Corse”: Au Delà Du Fantasme.

1 décembre 2019 0 Par MJS
Partagez cet article :
Facebook
Twitter

Du bandit réel au bandit de papier
Éditions, rééditions d’essais, de romans, de récits plus ou moins véridiques constituent un rayon important de la bibliothèque corse idéale. Pourtant, curieusement, aucun de ces ouvrages n’avait abordé à ce jour l’image du bandit corse par… l’image ! Une image néanmoins largement relayée par les journaux, les revues, le cinéma… Ainsi sont restitués dans ce beau-livre l’ambiance, le contexte, les faits bruts et les images souvent fantasmées de ce trop fameux « bandit corse », extirpé de l’histoire d’une société elle-même singulière pour devenir légende et objet de folklore.

Grandeur et misère des bandits de Corse
Caroline Parsi et Jacques Moretti
L’image du bandit incarne, selon les besoins, des valeurs qui peuvent être positives ou négatives mais sont le plus souvent parfaitement ambiguës.

Esprit d’indépendance ; exaltation de la puissance, du courage, de la détermination ; sentiment de fierté et d’honneur ; expression du mépris de la vie (la sienne et celle des autres), de la domination et de ses conséquences – l’humiliation, la crainte voire la terreur – ; soumission à la force du destin, à une vie errante, d’exclu, de victime parfois : l’image de l’homme au maquis, c’est tout cela et bien plus encore.

De la réalité abrupte, cruelle, épouvantable, à l’image folklorisée, amusante, produite par le regard de l’Autre, puis entretenue par la société corse elle-même, il y a un monde.

C’est d’ailleurs probablement entre ces deux conceptions opposées que se trouve le bandit corse, entre grandeur supposée et vraie misère.

Plus de 600 images et documents donnent à voir et à comprendre ici la diversité insoupçonnée des hors-la-loi insulaires depuis les origines jusqu’à l’entre-deux-guerres.

Grandeur et misère des bandits de Corse
Moretti Jacques, Parsi Caroline
ISBN 9782824109800
39,00 €

Partagez cet article :
Facebook
Twitter