Porto-Vecchio  A  Sa  Centenaire !!!!!

Porto-Vecchio  A  Sa  Centenaire !!!!!

7 novembre 2019 0 Par MJS
Partagez cet article :
Facebook
Twitter

Son anniversaire a été fêté ce mercredi soir dans le luxueux décor de l’hôtel Belvédère. En effet César Filippi, le maître des lieux a voulu pour célébrer les 100 ans de sa tante  Françoise Barrazza, réunir autour d’elle le maximum de membres de sa famille.

Ce fut donc une soirée empreinte d’affection, d’embrassades et de souhaits de joyeux anniversaires qui  s’est déroulée hier soir, comblant Françoise de  cadeaux  et de bouquets de fleurs dont un envoyé par Georges Mela, maire de Porto-Vecchio . Fier de compter dans sa commune une centenaire, il  lui a adressé un message personnel. L’abbé Frédéric Constant a tenu aussi  à partager  la joie de toutes les familles présentent. Neveux, nièces, cousins, cousines et  leurs descendants ont fêté comme il se doit les 100 ans de Françoise Barrazza.

Françoise a toujours été connue comme une femme dynamique, aimant le sport et la marche. Marche qu’elle n’a plus pratiqué en ville depuis le début des  travaux du centre-ville, il y a deux ans, car ils représentaient un danger pour elle. Pourtant elle aimait y rencontrer les uns et les autres.

« Elle s’occupe toujours de certaines tâches quotidiennes à la maison » nous explique Nicole Filippi, avec une pointe de satisfaction. Sa fille Marie-Paule, rajoute aussi en souriant  « cet été elle est même allée à la plage et s’est baignée. Et en maillot de bain deux pièces ,s’il vous plait !!!!!! ».

Bien sûr avec l’âge, elle entend  un peu moins

Bien sûr avec l’âge, elle voit  un peu moins

Bien sûr avec l’âge, des moments ou des personnages anciens se mélangent avec ceux du présent.

Nous avons  ressentie une grande admiration  devant  cette femme que nous avons quittée vers minuit et qui ne montrait pas de signes de fatigue, malgré l’effervescence autour d’elle et l’heure tardive.

Tous ont pu constater qu’elle avait conservé le caractère bien trempé qui l’a toujours caractérisé, lorsqu’elle s’est adressée d’une voix forte à son neveu : «  César, ça n’est pas assez éclairé ici, il faut penser aux gens qui ne voient pas bien !!!! »

On reste sans voix, devant une personne de son âge, en réalisant qu’elle représente un siècle de vie qu’elle a traversé avec des hauts et des bas  qu’elle a surmontés. Elle a connu les conditions de vie difficiles du début du 20ème siècle, les 2 guerres etc….

Oui, c’est vrai, on reste sans voix…..

Et on se dit aussi qu’elle doit avoir un ange gardien. Mais oui, et cet ange gardien c’est sa fille Marie-Paule, douce et attentionnée, aux petits soins pour sa mère.

Notre journal, Le Petit-Corse  souhaite à Françoise de continuer à mener une vie paisible, entourée de sa famille, et « chouchoutée » par sa fille.

Irène Ferrari

Partagez cet article :
Facebook
Twitter