La Fédération De Corse De La Libre Pensée Salue La Résolution Du 25 Octobre 2019 De l’Assemblée De Corse Sur La Réhabilitation Des Fusillés Pour L’exemple.

La Fédération De Corse De La Libre Pensée Salue La Résolution Du 25 Octobre 2019 De l’Assemblée De Corse Sur La Réhabilitation Des Fusillés Pour L’exemple.

29 octobre 2019 0 Par MMS
Partagez cet article :

Communiqué

La Libre Pensée de Corse s’honore de faire partie, avec d’autres, de « ceux qui, en Corse et ailleurs, depuis des années, se sont mobilisés, ont lutté et luttent encore pour la réhabilitation des fusillés ».

Elle fait connaitre dans l’opinion publique, avec la Fédération nationale de la Libre Pensée, cette résolution qui constitue un moment important dans la campagne pour la réhabilitation de tous les fusillés pour l’exemple.

Elle félicite hautement les responsables de la majorité  « Pé a Corsica » d’avoir pris l’initiative d’une telle résolution.

Elle remercie tous les acteurs et tous les partisans qui ont aidé au vote de cette résolution qui constitue un grand acte démocratique.

C’est un grand acte démocratique parce qu’elle prouve que l’on peut rester fidèles à ses valeurs et être responsable politique.

C’est un grand acte démocratique parce qu’au moment où  les pouvoirs gouvernementaux ne cessent d’expliquer ce qui est souhaitable ou pas dans la vie de chacun, l’Assemblée de Corse réunit au lieu de diviser, rassemble au lieu de stigmatiser.

Au moment où certains jouent leur petite et sinistre musique xénophobe, l’Assemblée de Corse dans ce texte de haute portée morale et humaniste salue « la mémoire de tous les soldats fusillés pour l’exemple, Corses comme de toutes origines et nationalités». Aucune discrimination parce que la justice est contraire à la discrimination.

La justice est pour tout le monde ou pour personne.

Sans esprit de parti ni esprit de clocher, l’Assemblée de Corse se comporte comme toute Assemblée digne de ce nom devrait se comporter. Il n’est pas interdit de suivre son exemple.

L’Assemblée de Corse, par ce texte remarquable, pose devant toutes et tous, une question à laquelle personne, maintenant, ne peut plus se soustraire :

 Si l’Assemblée de Corse  déclare « solennellement la réhabilitation collective des fusillés insulaires pour l’exemple », qu’est-ce qui empêche l’Assemblée Nationale d’en faire autant ?

Partagez cet article :