Gendarmerie:  84 Véhicules De Transports Scolaires controlés En Haute-Corse.

Gendarmerie: 84 Véhicules De Transports Scolaires controlés En Haute-Corse.

30 septembre 2019 0 Par MMS
Partagez cet article :

Tout au long du mois de septembre, une opération d’envergure de contrôles des véhicules de transports scolaires s’est déroulé en Haute-Cors, en zone gendarmerie.

Depuis la rentrée scolaire 2019/2020, les gendarmes des brigades territoriales, renforcés par les motocyclistes de l’escadron départemental de sécurité routière de la Haute-Corse, ont procédé à d’importants contrôles ciblant les véhicules de transports scolaires sur l’ensemble de la Haute-Corse, en zone gendarmerie.

Ainsi, tout au long du mois de septembre, ce n’est pas moins de 84 véhicules de transports scolaires, ainsi que leurs conducteurs, qui ont été soumis à un contrôle minutieux portant les documents afférents à la conduite et à la mise en circulation desdits véhicules.

Ces contrôles ont eu lieu aux abords des établissements scolaires de la Haute-Corse. Ainsi ont été concernés, entre autres, les véhicules déversant la cité scolaire de PRUNELLI DI FIUMORBO, les collèges de CERVIONE, FOLLELI, LUCCIANA, ST FLORENT, LURI, l’école élémentaire de CENTURI, le collège de MOLTIFAO, les collèges et lycées de CORTE, les collèges de CALVI et l’ILE ROUSSE et autres écoles élémentaires…

L’objectif de ces contrôles est de vérifier que les véhicules et les conducteurs sont en ordre de marche pour assurer, en toute sécurité, les transports des élèves jusqu’aux établissements scolaires. Ils  ont été mis en œuvre de manière à occasionner le moins de gêne aux élèves.  Ainsi, en règle générale, ces contrôles ont eu lieu à l’arrivée des véhicules aux abords des écoles, une fois que les élèves ont rejoint leur établissement scolaire.

Par ailleurs, avant la descente du bus, les gendarmes ont profité de la présence des élèves pour leur rappeler les règles de sécurité à bord de ces véhicules (port obligatoire de la ceinture de sécurité) et les réflexes à observer en cas d’accident.

Ces contrôles ont permis de constater 17 infractions de différentes natures, dont notamment un conducteur ayant un permis D non prorogé, qui n’a donc pas pu reprendre le volant de son véhicule.

Partagez cet article :