Municipales d’Ajaccio: PNC et Corsica Libera s’unissent et ouvrent la porte à ceux qui voudraient les rejoindre.

Municipales d’Ajaccio: PNC et Corsica Libera s’unissent et ouvrent la porte à ceux qui voudraient les rejoindre.

27 juin 2019 0 Par redacteur
Partagez cet article :
Facebook
Twitter

Mercredi, une réunion publique a réuni  au Palais des Congrès les militants d’Aiacciu du PNC, de Corsica Libera ainsi que de nombreux nationalistes n’appartenant à aucune formation. Elle avait pour but le lancement de la démarche d’union  nationaliste en vue des prochaines Municipales d’Ajaccio.

Jean-Guy Talamoni, Paul Leonetti, Julia Tiberi, Vannina Buresi, Pierre Paoli, Jean-Christophe Angelini, Jean-François Casalta, Léon Giacomoni, Cathy Bartoli, issus des deux partis nationalistes ont tour à tour pris la parole. Paul Marcaggi, Président de la Chambre de commerce et d’industrie militant sympathisant s’est lui aussi exprimé.

A dix mois du premier tour, l’idée est de construire une union la plus large possible, comme alternative à l’actuelle gestion municipale « dont les fractures quotidiennes, l’absence de vision stratégique et les pratiques d’un autre âge condamnent notre cité à l’immobilisme. », mais aussi de poser un projet novateur et ambitieux d’inspiration nationale dans le droit fil des valeurs et actions de Pè a Corsica.

Ce rassemblement a pour objectif de bâtir une ville forte et dynamique au cœur de la Méditerranée, qui s’articulera avec une large ouverture à l’ensemble de la société civile, au mouvement sportif, associatif, syndical et culturel ainsi qu’à toute personne souhaitant s’inscrire dans une démarche généreuse et constructive au profit d’Aiacciu.

S’agissant d’un enjeu municipal et intercommunal déterminant, nous voulons décliner de façon concrète notre vision du territoire pour la décennie qui s’ouvre, et fédérer toutes les compétences disponibles à cet effet. Le souci d’une cohésion sociale renforcée, face à la précarité et à la pauvreté, ainsi que d’un développement de l’activité économique de proximité, face aux franchises et à l’urbanisme  commercial galopant, sont pour nous d’impérieuses nécessités.  De même, la construction d’un projet patrimonial et culturel, dans une ville chargée d’histoire et au rayonnement paradoxalement très limité, est pour nous vecteur de réappropriation collective mais aussi de création de sens et de valeur économique. »

Une réunion publique sur fond de municipales qui a abordé les principaux thèmes qui touchent les ajacciens: transports, pollution, parking, périphérique, logements, développement maîtrisé, accessibilité centre-ville, commerces, propreté, jeunesse….

 

Partagez cet article :
Facebook
Twitter